Laâyoune a abrité le 5ème Forum national de la presse : La situation de l’entreprise médiatique passée au peigne fin

Laâyoune a abrité le 5ème Forum national de la presse : La situation de l’entreprise médiatique passée au peigne fin

La ville de Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, a accueilli du 10 au 12 janvier la 5ème édition du Forum national de la presse sous le thème «L’entreprise de presse au Sahara et la mise en œuvre du nouveau modèle de développement».

Initiée par le Club du Sahara de la presse et de l’information en partenariat avec le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports et la Fédération marocaine des éditeurs de journaux, et en collaboration avec le Conseil national de la presse, cette rencontre de trois jours a réuni un parterre de professionnels, chercheurs et journalistes venus s’arrêter de près sur la situation de l’entreprise médiatique aux niveaux national et régional, ainsi que les modalités susceptibles de préserver le modèle économique de cette dernière qui souffre aujourd’hui d’une concurrence acharnée et d’une crise financière qui menace sa pérennité.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’activités du club au titre de la saison 2019-2020 et de son ouverture sur son environnement relatif à la liberté de la presse et de l’information en vue de bâtir une presse nationale libre et responsable, et vise à mettre en relief le rôle de l’entreprise de presse dans la société et sa contribution à la défense et à la mise en œuvre des grands choix du pays, notamment le chantier du nouveau modèle de développement.

D’après un communiqué publié par l’occasion, «les organisateurs de cet événement entendent contribuer, avec les autres partenaires et intervenants, à l’examen des moyens à mettre en œuvre en vue de mobiliser les ressources nécessaires pour la modernisation du secteur de la presse à même de lui permettre de jouer pleinement son rôle de levier du développement et de contribuer à la consolidation du processus démocratique, dans le cadre d’une pratique professionnelle consciente, responsable, crédible et imprégnée de l’éthique du métier».

«Ce forum qui souffle cette année sa cinquième bougie vient pour offrir aux journalistes et aux professionnels des médias dans les provinces du Sud du Royaume un espace propice pour exposer leurs problèmes et doléances et procéder par l’occasion à un diagnostic de la situation actuelle de l’entreprise de presse pour trouver des réponses concretes et réalistes aux multiples défis et enjeux qu’elle affronte», explique Takiouallah Abahazem, président du Club du Sahara de la presse et de l’information.

Cet événement organisé avec le soutien de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et la commune de Laâyoune, la Fondation Phosboucrâa et la Banque populaire a été marqué par l’organisation de plusieurs ateliers et débats sur la situation et les défis des entreprises de presse au Maroc, ainsi que par des stands des entreprises de presse et des établissements de formation dans les métiers de la presse et de l’information.

Des prix ont par ailleurs été décernés aux meilleurs jeunes reporters parmi les élèves des clubs de la presse créés au sein des établissements scolaires de la ville de Laâyoune.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *