Société

Lancement des réunions de communication à Béni Mellal-Khénifra

Mustapha Slifani, directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de Beni Mellal-Khénifra, a présidé, vendredi 6 octobre 2023, la première réunion concernant le statut des fonctionnaires du ministère de l’éducation nationale.

Dans son discours d’ouverture, le directeur de l’AREF a souligné que ce statut s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre 51.17 relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique qui appelle au renouvellement des métiers de l’enseignement, de la formation et de la gestion des ressources humaines, à l’adéquation des statuts des différentes catégories professionnelles et à l’engagement commun de tous les acteurs impliqués dans la réalisation des objectifs de la réforme éducative sur la base du principe de corrélation entre droits et devoirs et en application des directives contenues dans le Nouveau modèle de développement du Royaume du Maroc qui appelle à la réalisation d’une véritable renaissance éducative en vue d’améliorer fondamentalement la qualité de l’enseignement et repositionner l’école marocaine au cœur du projet social au Maroc, conformément aux objectifs du programme gouvernemental 2021/2026, qui accorde une grande importance à l’éducation comme l’un des piliers de l’Etat social et la mise en œuvre des engagements contenus dans la feuille de route de la réforme éducative 2022/2026, notamment ceux liés à l’établissement d’un système de gestion du parcours professionnel qui encourage l’amélioration de la productivité au profit des apprenants et des apprenantes.

M. Slifani a aussi souligné que le statut est le résultat d’un travail conjoint entre le ministère de tutelle et les syndicats les plus représentatifs dans le cadre de l’approche participative du dialogue, du consensus et de la rationalité dans le traitement des questions des ressources humaines. Ensuite, le directeur a passé en revue les principes de base encadrant le statut et les acquis qui ont un impact positif sur des fonctionnaires du ministère de l’éducation nationale, à savoir son unification du cadre juridique applicable à tous les fonctionnaires et sa volonté de créer une intégration, une harmonie et une nouvelle architecture entre les différentes catégories qui ont été réduites de six à trois, avec la création d’une nouvelle catégorie de professeurs- chercheurs en éducation et formation en vue de réaliser l’égalité des chances, l’engagement et la responsabilité, en adoptant un code d’éthique approuvant les exigences et la discipline du travail, évaluant la performance sur la base d’éléments objectifs et mesurables et la motivation professionnelle en approuvant un prix de mérite professionnel pour les cadres pédagogiques et administratifs tout en créant une nouvelle catégorie de promotion d’excellence pour tous les fonctionnaires relevant du ministère de l’éducation nationale, la possibilité du changement du cadre et la possibilité de la promotion dans le même cadre pour ceux qui sont titulaires d’un master et d’un diplôme équivalent après la réussite dans le concours professionnel en plus de l’augmentation du montant de l’indemnisation complémentaire pour certains cadres en raison de la nature de leurs tâches d’encadrement, administratives et techniques.

Articles similaires

SociétéUne

Le Groupe OCP promeut la santé des sols

Prenant part à la sixième session de l’Assemblée des Nations Unies pour...

Société

Le programme Écoles Vertes se poursuit à Casablanca

Après avoir parcouru 32 écoles publiques d’enseignement primaire à travers tout le...

SociétéUne

Renforcement des compétences pédagogiques et numériques des enseignants-chercheurs

Le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation...

Société

L’acteur Hamid Najah n’est plus

Hamid Najah, l’une des figures majeures de théâtre et de cinéma, a...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux