SociétéUne

Le 2ème plus grand réservoir d’eau du Maroc vide, avec 0,77%

© D.R

Al Massira, le deuxième plus grand barrage du Royaume, affiche un taux de remplissage d’à peine 0,77%. Son volume actuel n’est que de 20,47 millions de mètres cubes alors que son volume normal est de 2.656,99 millions de m3.

La crise de l’eau au Maroc s’aggrave avec la baisse du niveau des retenues des principaux barrages du Royaume. Avec la canicule qui s’est installée depuis quelques jours, la situation risque de se détériorer davantage. Selon les dernières données de la Direction générale de l’hydraulique, le taux global de remplissage au niveau national a atteint 30,62% à la date du 24 juin 2024 contre 32,50% à la même date de l’année précédente. Actuellement, les réserves de l’ensemble des barrages se situent à 4,9 milliards de mètres cubes (4936,44 millions de m3) contre 5,2 milliards m3 (5.239,42 millions de m3) à la même date de l’année dernière. Concernant les barrages du bassin Oum Er Rbia, le taux global de remplissage ne cesse de diminuer. Il est actuellement de seulement 5,67% avec un volume estimé à 280,89 millions de m3. A noter qu’à la même date de l’année précédente, le taux de remplissage était de 10,30% avec un volume de 510,37 millions de m3. Le deuxième plus grand barrage du Royaume, à savoir le barrage Al Massira, est à son niveau le plus bas jamais enregistré avec un taux de remplissage d’a peine 0,77%. Son volume actuel n’est que de 20,47 millions de mètres cubes alors que son volume normal est de 2.656,99 millions de m3. D’autres barrages affichent une situation inquiétante. C’est notamment le cas du barrage Ahmed Al Hanssali qui affiche un taux de remplissage de seulement 2,65 %. Son volume est actuellement de 17,68 millions m3. Pour sa part, le barrage Hassan 1er affiche un taux de remplissage de 22, 46%, Moulay Youssef (45,23%), Timinoutine (75,28 %), Ait Messaoud (55,43%), Daourat (32,70%), Sidi Said Maachou (55,27%).Parmi ces barrages, celui de Sidi Driss est le seul à afficher un niveau satisfaisant avec un taux de remplissage de 88,98%. S’agissant des barrages du bassin Souss-Massa, le taux global de remplissage est de 12,96% avec un volume de 94,75 millions de mètres cubes. Le barrage Abdelmoumen affiche un niveau critique avec un taux de remplissage d’à peine 6,14% avec un volume de 12,18 millions de m3. Le barrage Mokhtar Soussi affiche un taux de remplissage de 15,79%, Moulay Abdallah (24,84%), Dkhila (72,37%), Youssef Ben Tachfine (11,94%). Pour ce qui est des barrages du bassin Loukkos, le taux global de remplissage est de 60,17%. Dans son bulletin, la direction générale de l’hydraulique signale que le barrage Chefchaouen affiche un taux de remplissage de 97,74%, Nakhla (84,99%), Achraf El Idrissi (96,73%). Pour ce qui est des autres barrages, celui de Oued El Maghazine est rempli à hauteur de 90,59 %. S’agissant des barrages du bassin Moulouya, le taux de remplissage est de 22,88% avec un volume de 182,40 millions m3. Ainsi, le barrage Hassan II affiche un taux de remplissage de 13,52%, Injil (25,40 %), Mohammed V (8,10%), Tamalout (13,48%), barrage sur Oued Za (100%), Mechraa Hammadi (63,58%). Concernant les barrages du bassin Sebou, les données de la Direction générale de l’hydraulique font état d’un taux global de remplissage de 48,69%. Le barrage Idriss 1er affiche un taux de remplissage de 27,66%, Sidi Echahed (48,97%), Bouhouda (97,72%), Asfalou (40,24 %), Alwahda (55,84%), Garde Sebou (77,09%), Michlifen (57,32%).

Articles similaires

ActualitéUne

Décès de Leila Meziane, Présidente de la Fondation BMCE de l’éducation et de la formation

La Fondation BMCE de l’éducation et de la formation en deuil. Sa...

ActualitéUne

Une vague de chaleur de samedi à lundi dans plusieurs provinces du Royaume

Une vague de chaleur de niveau de vigilance « orange », est prévue de...

ActualitéUne

Séance plénière lundi consacrée aux réponses du Chef du gouvernement relatives à la politique générale devant les députés

La Chambre des représentants tiendra, lundi à 15h, une séance plénière consacrée...

ActualitéUne

Réforme de l’architecture financière internationale : Fouzi Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances,...