970x250

Le bilan de la tentative d’assaut contre Mellilia grimpe à 23 morts

Le bilan de la tentative d’assaut contre  Mellilia grimpe à 23 morts

Le RNI exprime sa solidarité avec les victimes et condamne les réseaux d’immigration clandestine

Suite aux événements douloureux provoqués par la tentative d’un groupe de migrants clandestins issus de l’Afrique subsaharienne de forcer le passage à la ville de Mellilia en escaladant le mur de clôture de fer, causant de graves blessés et des morts, le Rassemblement national des indépendants exprime sa solidarité avec les victimes et les blessés parmi les forces publiques ainsi qu’avec les victimes des réseaux de passeurs et de traite des êtres humains. Dans un communiqué, le parti tient pour responsable de ces événements les réseaux de passeurs qui exploitent les conditions sociales des citoyens de certains pays d’Afrique subsaharienne.

La même source félicite les forces publiques pour leur professionnalisme et le déploiement de grands efforts pour le maintien de l’ordre public et la protection des vies et des biens. Le parti se dit très fier de l’approche marocaine pour le traitement des questions migratoires sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui repose principalement sur la dimension humaine dans ses diverses manifestations. A noter que les autorités locales ont annoncé cinq nouveaux décès, samedi soir, parmi les individus ayant pris d’assaut la clôture métallique au niveau de la province de Nador, portant ainsi le bilan des morts à 23. Un membre de la force publique et 18 assaillants sont actuellement sous surveillance médicale, précise-t-on de même source.

Pour rappel, un groupe de clandestins subsahariens avait mené, vendredi matin, une tentative d’infiltration dans la ville de Mellilia en escaladant la clôture de fer entre la ville de Nador et Mellilia. Selon la même source, 140 éléments de la force publique ont été blessés à différents degrés, dont 5 grièvement, lors d’une intervention visant à avorter cette opération, qui a connu l’utilisation par les assaillants de méthodes très violentes. Les blessés parmi les éléments de la force publique ou parmi les assaillants ont été évacués à l’hôpital Al Hassani de Nador et le Centre hospitalier universitaire d’Oujda pour recevoir les soins nécessaires, précise-t-on de même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.