Le Centre national Mohammed VI des handicapés et le Fonds des Nations Unies lancent une étude exploratoire

Le Centre national Mohammed VI des handicapés et le Fonds des Nations Unies lancent une étude exploratoire

Pour un accès universel à la couverture médicale des personnes en situation de handicap

 

Les personnes en situation de handicap, qui représentent 6,8% de la population marocaine (soit 2,3 millions de personnes), comptent parmi les groupes les plus vulnérables du Royaume. En effet, les deux tiers d’entre elles n’ont accès à aucune protection sociale et parmi celles qui en bénéficient, une large majorité est affiliée au Ramed (Régime d’assistance médicale marocain destiné aux familles les plus précaires).

De même, leur accès aux aides techniques (béquilles, cadres de marche, fauteuil roulant, etc.) reste extrêmement limité, puisque seule une personne en situation de handicap sur trois dispose de l’appui technique que son état de santé nécessite. Dans ce contexte, le Centre national Mohammed VI des handicapés (CNMH) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNPFA) ont lancé un appel à manifestation dont l’objectif est de réaliser une étude exploratoire sur les dispositifs mis en place, pour assurer l’accès universel à la couverture médicale pour tout type de handicap. «Le consultant devrait faire une revue documentaire en matière de textes législatifs et proposer les éléments et les dispositions pour mettre à jour les critères d’éligibilité au régime d’assurance médicale pour les PSH», lit-on dans le document.

60,8% ont des difficultés pour accéder aux soins généraux

Il faut rappeler que les résultats de l’enquête nationale réalisés par le ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, sur le handicap en 2014, montrent que 60,8% des personnes en situation de handicap (PSH) ont des difficultés pour accéder aux soins généraux offerts par le système de santé. Différentes explications ont été identifiées pour cette problématique dont notamment le manque de moyens financiers, l’éloignement géographique des services de santé ou leur inaccessibilité physique. La même enquête révèle que plus de 68.000 souffrent de troubles visuels, plus de 400.000 de troubles auditifs, tandis qu’environ 950.000 ont des difficultés à marcher et à monter les escaliers. L’enquête nationale sur le handicap indique également que les victimes d’accidents représentent 17,1% des personnes en situation de handicap.

De plus, le taux des personnes en situation de handicap dont les déficiences sont liées à des complications survenues lors de la grossesse ou de l’accouchement est de 10,7%. Pour noter, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) avait recommandé dans son avis intitulé «Projet de loi-cadre n° 97-13 relatif à la protection et la promotion des droits des personnes en situation de handicap» de renforcer l’accès à la protection sociale, à la couverture médicale et à la solidarité mutualiste. De même, il a préconisé de mettre en place des services hospitaliers de médecine physique et de réadaptation, au sein des centres hospitaliers universitaires, des hôpitaux et des antennes de rééducation de proximité au niveau des centres de santé de renforcer les effectifs des spécialistes médicaux et paramédicaux dans toutes les filières concernées par le handicap et créer de nouvelles filières telles que la psychologie clinique et l’ergothérapie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *