Société

Le coronavirus ne fait pas peur aux pèlerins

© D.R

Le ministère des habous et des affaires islamiques vient de publier la grille définitive des demandes de désistement et de report du pèlerinage.

La division du pèlerinage relevant du ministère de tutelle a recensé au total  719 demandes de report et de désistement  dont 118 au niveau des agences de voyages et 601 avec l’Etat. Ce qui montre  que  les  annulations des voyages vers La Mecque sont très insignifiantes.

Pour des milliers de Marocains qui rêvent depuis des années d’effectuer le pèlerinage, le coronavirus ne les empêchera pas d’effectuer leurs voyages vers les Lieux Saints. Malgré le danger imminent pour leur santé, les futurs pèlerins  sont prêts à risquer leurs vies et indirectement celles des autres plutôt que de ne pas  effectuer le pèlerinage.

En examinant de très près la grille, on constate que le nombre le plus important  de demandes de report et d’annulation a été notifié au niveau de Casablanca avec un total de 151. Au niveau des agences de voyages de la capitale économique, on relève 4 désistements  et 12 reports. Pour les personnes qui ont décidé de voyager avec l’Etat, il y a 44 demandes de report et 21 demandes de désistement. Après Casablanca,  70 demandes de report et de désistement ont été enregistrées au niveau de Rabat.

Viennent ensuite les villes de Fès (57 demandes de report et de désistement),  la région de l’Oriental (55), la région du Souss-Massa-Drâa (52), Chaouia-Ouardigha (51), Marrakech (45), Meknès (45), El Gharb (42), Doukkala-Abda (40), Tadla–Azilal (35), Taza-Hoceima-Taouante (27), Tanger-Tétouan ( 23), Guelmim (11), Lâyoune (11) et Oued Eddahab (4). Le ministère des habous et des affaires islamiques a annoncé clairement  lundi que les personnes qui se désistent ou qui ont décidé de reporter leur voyage à La Mecque seront remplacées. Dans un communiqué, le ministère souligne que  «les personnes ayant présenté des demandes d’ajournement ou de désistement  d’effectuer ce rite au titre de l’année 1435   seront remplacées parmi les candidats au pèlerinage, dont les demandes ont été reportées à l’année 1436 et qui sont nés en 1953 et leurs compagnons». Quant au règlement des frais du pèlerinage par les personnes concernées, l’opération débutera le 21 et se poursuivra jusqu’au 24  juillet. Un système de remboursement a déjà été mis en place par le gouvernement pour ceux qui auraient déjà payé leur voyage et qui ont décidé de se désister.

Rappelons que le Maroc dispose pour l’année 2014 d’un quota de 25.600 pèlerins de la part des autorités saoudiennes.

Articles similaires

SociétéUne

Le CNDH plaide pour «une ville des droits»

Le développement durable et inclusif des villes est intimement lié aux droits...

Société

Green Jobs II : L’ANEF et la GIZ forment des guides locaux en spéléologie

L’Agence nationale des eaux et forêts (ANEF) et l’Agence allemande de la...

Société

Financés par l’AFD et l’ambassade de France : Des projets d’«Ajyal Egalité» lancès à Béni Mellal

Plusieurs projets financés dans le cadre du programme Ajyal Egalité ont été...

SociétéUne

Maroc : Le HCP table sur une croissance de 3,7% en 2025

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait afficher une croissance de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux