Société

Le maintien en détention des séquestrés dans les camps de Tindouf doit être condamné par la communauté internationale (collectif)

Dans un communiqué parvenu, mardi à la MAP, la Coordinatrice du "Passeport pour la liberté" ainsi que les Députés européens engagés à ses côtés se réjouissent de la libération des Marocains qui étaient détenus pendant "plus de 25 ans, en Algérie, au mépris de toutes les règles du Droit humanitaire international".

Le "dossier n’étant pas clos", Mme. Dominique Rambaud, affirme qu’elle entamera, dès la rentrée, avec de nombreux Parlementaires européens, "diverses investigations au sein du Parlement européen, concernant le sort des séquestrés encore détenus dans les camps algériens, considérant que le maintien abusif de cette détention doit être condamné par la communauté internationale, et sanctionné, en tant que violations graves et persistantes des Droits de l’Homme, par les Etats membres de l’Union européenne".

Articles similaires

Société

Déchets ménagers : Réalisation de 23 décharges contrôlées

Le taux d’enfouissement est actuellement de 63% contre 10% en 2008

Société

AMO-Tadamon : 10.428.526 bénéficiaires au 30 avril 2024

Le ministère de la santé et de la protection sociale a dévoilé...

Société

Quatre hectares ont été consacrés à ce site commercial : Le marché aux moutons se prépare à Tanger

Ce souk annuel comprend des espaces pour la vente de cheptel ovin...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus