Le plan d’action d’El Ferdaous pour remplacer les colonies de vacances

Le plan d’action d’El Ferdaous pour remplacer les colonies de vacances

Un programme exceptionnel au profit des enfants et des jeunes

«Cet important plan national vise à organiser, après autorisation des autorités compétentes, des activités pédagogiques, ludiques et socioculturelles de proximité dans les espaces en plein air tout en respectant les règles de distanciation sociale et les conditions de sécurité et de prévention sanitaires».

En raison de l’annulation des colonies de vacances cette année, Othmane El Ferdaous, ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, a élaboré un plan d’action exceptionnel au profit des enfants et des jeunes pour pallier le vide. Parmi les axes de ce plan, figure le lancement d’une campagne numérique nationale destinée aux adolescents et aux jeunes via les réseaux sociaux à partir de ce juillet, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population, afin d’évoquer la santé et la sécurité de cette catégorie dans le contexte de l’après-confinement. «Cette campagne sera mise en œuvre à travers la diffusion de capsules et de supports de communication éducatifs et de sensibilisation liés à la santé psychique et mentale, aux compétences de vie courante et à la prévention des comportements dangereux», a indiqué M. El Ferdaous lors de son intervention à la Chambre des représentants.

Une enquête nationale sur les conditions des enfants durant la période du confinement

Le plan d’action prévoit également, selon le ministre, la réalisation d’une enquête nationale sur les conditions des enfants, des adolescents et des jeunes durant la période du confinement. «Cette enquête permettra d’accueillir leurs avis et tirer les conclusions en se focalisant sur leurs attentes de l’après-confinement, et tout ce que cela exige en termes d’accompagnement psychologique et éducatif», indique la même source, en signalant que cette enquête nationale «servira de plateforme pour déterminer les programmes destinés aux enfants et aux jeunes à court et moyen termes».

De nombreux programmes d’animation des quartiers

Dans le cadre du même plan, il sera procédé, selon la même source, à l’organisation de programmes nationaux d’animation des quartiers par le biais du lancement d’un appel d’offres aux projets d’animation destinés aux enfants et aux adolescents ouverts aux associations affiliées à la Fédération nationale des colonies de vacances et en partenariat avec elle. «Cet important plan national vise à organiser, après autorisation des autorités compétentes, des activités pédagogiques, ludiques et socioculturelles de proximité dans les espaces en plein air tout en respectant les règles de distanciation sociale et les conditions de sécurité et de prévention sanitaires», a affirmé le ministre, en ajoutant qu’«un programme national d’ateliers en milieux urbain et rural sera également lancé en partenariat avec la société civile». Le ministre a noté que ce programme vise à mobiliser plus de 5.000 jeunes afin d’insuffler une dynamique dans les espaces publics et de renforcer l’esprit de citoyenneté et de volontariat dans ses milieux. Dans le même contexte, il a également été procédé au lancement d’un appel d’offres aux projets d’animation au profit des associations des jeunes en prévision de la réouverture des maisons de jeunes au cours du mois de septembre prochain. «Cet axe vise à soutenir la société civile travaillant dans les maisons de jeunes, ainsi qu’à organiser des universités de jeunes pendant le mois de septembre prochain en fonction de l’amélioration de la situation épidémiologique et en concertation avec les autorités compétentes et d’une session de formation en faveur des cadres associatifs travaillant dans le domaine des colonies de vacances durant l’automne», a fait savoir le ministre.

Proposer des alternatives pour l’animation socioculturelle durant la période estivale

Conscient des impacts psychologiques causés par la pandémie -en particulier chez les enfants et les jeunes- nécessitant la préparation de programmes ludiques et éducatifs pour réduire les effets du confinement sanitaire, le ministère s’est employé en coordination avec la société civile intéressée par l’enfance et la jeunesse, notamment la Fédération nationale des colonies de vacances, à proposer des alternatives pour l’animation socioculturelle durant la période estivale et mobiliser les ressources et capacités nécessaires (humaines et financières), a indiqué M. El Ferdaous. Le ministère a également œuvré à accompagner et à soutenir la société civile et à profiter de cette conjoncture particulière afin de réaliser la transformation numérique escomptée au niveau des différents supports dédiés à l’animation et l’encadrement, tout en veillant à la réalisation de l’équité territoriale et la réduction de la fracture numérique, mettant l’accent sur l’effort qui a été fait dans le cadre du pôle audiovisuel public, où la plateforme «enfantsetculture.ma» qui concerne les enfants de 4 à 10 ans a été lancée pour découvrir le patrimoine et la culture marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *