Société

Le PPS : Listes et programmes fin prêts

Ismaïl Alaoui, le secrétaire générale du PPS, a présenté vendredi devant la presse le programme électoral de son parti et les candidats têtes de liste PPS aux prochaines élections législatives. M. Alaoui a souligné que ces consultations législatives vont permettre de tourner une page de l’histoire du Maroc et de dépasser les dérives ayant marqué les expériences antérieures. Ce rendez-vous électoral, a-t-il ajouté, constitue également une occasion pour dégager une majorité forte et homogène et partant un gouvernement plus efficient.
Le programme du PPS se construit autour de cinq axes essentiels, cinq engagements. Le premier engagement vise à enraciner la véritable démocratie représentative et l’édification de l’Etat de droit, à consacrer la décentralisation et la déconcentration dans les faits avec une priorité à la défense de l’intégrité territoriale, la récupération de Sebta et Melillia et des îles avoisinantes. Le deuxième engagement vise le développement économique global et le relèvement des défis intérieurs et extérieurs.
Quant au troisième engagement, il vise la formation des jeunes et l’épanouissement du potentiel humain. Le quatrième est relatif à la garantie des droits sociaux des citoyens en accordant la priorité aux questions de la femme, de la famille et de l’équité à l’égard des MRE, la lutte contre la pauvreté. En ce qui concerne le cinquième engagement, celui-ci a trait au respect des valeurs fondamentales et au sérieux dans le travail. Les candidatures présentées par le parti vont couvrir 88 des 91 circonscriptions électorales, a-t-il annoncé, en soulignant que son parti a décidé de ne pas se présenter à Chtouka Aït Baha où se présente Mohamed Ben Saïd Aït Idder, le président du parti de la Gauche Socialiste Unifiée (PGSU), à Khémisset, où se présente Aïssa Ouardighi, le secrétaire général du Parti Socialiste Démocratique (PSD) et à Aousserd en faveur d’un candidat PSD.
Selon le niveau d’instruction des mandataires de listes, le PPS a présenté 161 candidats issus de l’enseignement supérieur, 70 ayant un niveau de scolarité secondaire et 56 ayant poursuivi des études supérieures approfondies. Les personnes exerçant des professions libérales occupent la première place avec 83 candidats, suivis des commerçants et des entrepreneurs (55), les enseignants (44), les fonctionnaires (36), les agriculteurs (28), les médecins et pharmaciens (18), les ingénieurs (13) et enfin les avocats (10).
Concernant l’âge des candidats, M. Alaoui a indiqué que 19 ont moins de 30 ans, 200 ont entre 30 et 50 ans et 68 ont plus de 50 ans, ajoutant, en ce qui concerne les critères de choix des candidats, que la responsabilité, l’honnêteté, la rigueur et l’engagement, ainsi que la compétence sont les critères essentiels retenus par le parti. La liste nationale féminine du PPS est conduite par Nouzha Skalli, alors qu’une seule femme, Loubna Sghiri, est retenue comme tête de liste locale à Derb Soltane El Fida. Elle est secondée par Atik Benchiguer, le célèbre animateur de 2M.

Articles similaires

Société

Compétition First ChampionShip de robotique: Exploit de l’équipe marocaine AFMOS aux Etats-Unis

L’équipe AFMOS du lycée technique Mohammed V de Beni Mellal a réalisé...

SociétéUne

Casablanca modernise son système de gestion pour les taxis

Casablanca compte un nombre très important de taxis nécessitant une meilleure gestion...

SociétéUne

Plus de 130.000 veuves et 220.000 orphelins ont bénéficié du Programme daam

Les régions de Casablanca-Settat et Marrakech-Safi enregistrent le plus grand nombre

SociétéUne

Situation matrimoniale, éducation, santé… Radioscopie des réfugiés au Maroc

Plus de 8 chefs de ménages réfugiés sur 10 sont des hommes....

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus