Le prochain recensement 2024 sera très technologique

Le prochain recensement  2024 sera très technologique

Le HCP prépare un nouveau système de collecte des données géographiques

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) va recourir à une nouvelle approche méthodologique concernant la réalisation des travaux cartographiques du prochain recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) 2024. Le HCP a lancé un appel à consultation pour la mise en place d’un système d’information géographique (SIG) mobile intégré dans le cadre de la préparation de mise à jour de la cartographie du prochain recensement. Ainsi, il est programmé d’entamer incessamment les travaux d’actualisation de la base de données géographiques des zones du recensement couvrant l’ensemble du territoire national.

Selon le HCP, cette actualisation vise à positionner, sur des fonds cartographiques appropriés, un ensemble d’entités géographiques et à recueillir une série d’informations permettant d’évaluer les tailles, en termes de nombre de ménages, des zones actualisées, et ce, dans le but de former de nouveaux districts du recensement, indispensables pour assurer un ratissage exhaustif de la population sans omission ni double compte lors de l’exécution du recensement. Ainsi, l’approche méthodologique proposée fera appel aux techniques de la cartographie moderne intégrées dans un SIG mobile.

«Ces techniques permettent de saisir et mettre à jour, sur le terrain et moyennant des tablettes, une multitude d’informations vectorielles et descriptives qui seront stockées directement dans des serveurs, soit via une connexion Internet ou en mode différé», explique le HCP. Ce nouveau système de collecte permettra d’améliorer la qualité des produits cartographiques et d’enrichir la base de données géographiques en y intégrant les données relatives à d’autres couches d’information dont la couche des constructions géolocalisées. Ce système permettra aussi de réduire considérablement la masse des manipulations fastidieuses souvent rencontrées lors de l’exécution de la cartographie classique. Rappelons que la cartographie est une opération fondamentale dans la préparation du RGPH.

Elle consiste à établir les districts de recensement, les secteurs de contrôle et les zones de supervision. Elle permet d’élaborer des supports cartographiques fiables permettant la localisation de ces zones géographiques sur le terrain sans ambigüité. Cette opération vise également à fournir les informations géographiques permettant d’évaluer les moyens humains et matériels à mettre en œuvre pour assurer la réussite du RGPH; mettre en place un système cohérent de codes géographiques pour le traitement et l’exploitation informatiques des données collectées.

Lors du RGPH de 2004, le HCP avait mis en place un Système d’Information Géographique qui avait permis d’améliorer la qualité des supports cartographiques utilisés pour la localisation des districts. Ces efforts d’amélioration de la cartographie ont été poursuivis lors de la préparation du RGPH 2014 où le HCP avait procédé à l’acquisition d’images satellitaires de très haute résolution qui ont été couplées avec les cartes numériques du SIG pour apporter plus de précision aux supports cartographiques du RGPH.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *