Société

Le projet d’un baromètre dans le pipe

© D.R

Deux appels d’offres ont été lancés pour l’élaboration de la 1ère édition du «Baromètre santé et bien-être des adolescents et des jeunes 2024» et l’évaluation du cadre juridique régissant les domaines et les déterminants de la santé des jeunes.

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Maroc a lancé en partenariat avec le ministère de la santé et de la protection sociale 2 appels d’offres relatifs à la santé des jeunes. Le premier concerne l’élaboration de la 1ère édition du « Baromètre santé et bien-être des adolescents et des jeunes 2024». Ce baromètre permettra de mieux suivre l’évolution des niveaux de santé des adolescents et des jeunes. Il fournira des données probantes et des informations sur le développement de l’état de santé des adolescents et des jeunes, y compris les groupes vulnérables. Ce baromètre offre un état des lieux actualisé, des analyses et des recommandations qui aideront les décideurs et les responsables du ministère de la santé, au niveau central et régional, à mieux prendre en compte l’évolution du paysage des indicateurs de la santé et du bien-être de cette catégorie de population dans le processus d’élaboration des stratégies pour mener à bien une action descendante et ascendante en faveur de la santé des adolescents et des jeunes. A noter que ce baromètre cible les adolescents et les jeunes de 10 à 24 ans y compris les groupes vulnérables. Le second appel d’offres porte sur l’évaluation du cadre juridique régissant les domaines et les déterminants de la santé des adolescents et des jeunes. Il s’agit de renforcer le cadre juridique et institutionnel et ce à travers l’évaluation des lois, des politiques et des réglementations en place, ainsi que leur efficacité et leur adéquation pour répondre aux besoins spécifiques relatifs à la santé des adolescents et des jeunes au Maroc. A travers cet appel d’offres, il sera question d’identifier les lacunes et les incohérences dans le cadre juridique existant concernant la santé des adolescents et des jeunes et d’évaluer la conformité du cadre juridique actuel avec les normes internationales. Seront également examinés, les obstacles juridique et réglementaire, qui entravent l’accès des adolescents et des jeunes aux services de santé sexuelle et reproductive, ainsi que les solutions potentielles pour les surmonter.

Articles similaires

SociétéUne

La plage de Bouznika labellisée pour la 18ème année consécutive

La plage de Bouznika a de nouveau hissé le Pavillon bleu. Cette...

Société

Miraoui et Aït Taleb défendent les mesures du gouvernement en commission parlementaire

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation,...

Société

2ème rencontre nationale pour une solidarité innovante au Maroc

La dynamique des organisations du tiers secteur «Pour une solidarité innovante au...

Société

AMO-Tadamon: 10. 750.271 bénéficiaires au 18 juin 2024

Selon le dernier bilan publié par le ministère de la santé et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux