Le variant Delta en passe de devenir dominant au Maroc, selon le Pr Azeddine Ibrahimi

Le variant Delta en passe de devenir dominant au Maroc, selon le Pr Azeddine Ibrahimi

Sinopharm et AstraZeneca restent efficaces contre le variant indien

Il a été décidé que la validité des tests PCR pour les voyageurs de la liste A est de moins de 72 heures au lieu de 48h. Les autres conditions relatives à la liste A sont toujours valables.

Le variant Delta deviendra dominant dans quelques semaines au Maroc. C’est ce qu’a indiqué le Pr Azeddine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat et membre du Comité scientifique sur sa page Facebook. Cette situation était prévisible dans la mesure où le variant indien est 60% plus contagieux que le variant britannique qui est présent au Maroc depuis janvier 2020 et qui est actuellement le variant dominant. Quant à la hausse des cas de contaminations observée ces derniers jours, le membre du Comité scientifique, l’explique par l’allégement des mesures restrictives, ce qui a entraîné une plus forte mobilité des citoyens ainsi que la hausse du nombre quotidien des tests PCR. Cet expert a insisté sur l’accélération de la cadence de vaccination et le strict respect des gestes barrières par les citoyens pourront contrer la propagation du variant Delta. Par ailleurs, le Pr Ibrahimi a tenu à rassurer les citoyens en signalant que les vaccins Sinopharm et AstraZeneca utilisés au Maroc sont efficaces contre le variant indien. En effet, les recherches montrent que les vaccins autorisés sont efficaces contre les mutations du coronavirus, y compris le variant Delta. Cependant, ce dernier a dénoncé la non-reconnaissance par l’Union européenne du vaccin chinois Sinopharm et de la version indienne d’AstraZeneca. Le Pr Ibrahim reproche à l’Agence européenne des médicaments (EMA) de ne pas reconnaître le vaccin d’AstraZeneca fabriqué en Inde. L’EMA estime qu’il y a des «différences» possibles dans la fabrication.

Suppression de la quarantaine de 10 jours pour les personnes vaccinées de la liste B

Le Comité interministériel du suivi de la Covid a annoncé, dimanche, qu’aucun pays n’a été ajouté à la liste A. En revanche, l’Egypte, la Russie et la Tunisie qui figuraient dans la liste A se trouvent désormais sur la liste B. S’agissant des nouvelles conditions d’accès au territoire marocain qui entrent en vigueur à partir de mardi 6 juillet à minuit, il a été décidé que la validité des tests PCR pour les voyageurs de la liste A est de moins de 72 heures au lieu de 48h.
Les autres conditions relatives à la liste A sont toujours valables.
Les voyageurs en provenance de la liste B sont, eux, appelés à fournir un test PCR négatif datant de moins de 48 heures, a précisé le Comité. Ils sont classés en 2 catégories. Les détenteurs d’un certificat attestant que la personne est vaccinée par un des vaccins acceptés au Maroc sont désormais dispensés de la quarantaine. En revanche, les personnes non vaccinées ou incomplètement vaccinées en provenance de la liste B devront, quant à elles, observer une quarantaine contrôlée de 10 jours, à la charge des intéressés, dans les structures préalablement désignées par les autorités marocaines avec un test PCR de contrôle au 9ème jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *