Les absences injustifiées des médecins: Louardi déclare la guerre

Les absences injustifiées des médecins: Louardi déclare la guerre

Le ministre de la santé déclare la guerre à l’absentéisme. Lhoussaine Louardi a fait diffuser hier une circulaire promettant plus de sévérité et d’intransigeance envers les absences injustifiées. Pourquoi maintenant ? Le ministre se dit préoccupé par le nombre des absences dans les différents départements et organismes sous la tutelle de son ministère.

Mais ce sont plutôt les motifs de ces absences qui inquiètent le plus le ministre. «Les absences injustifiées de certains fonctionnaires du ministère ont attiré mon attention. Certains utilisent les certificats médicaux pour des raisons autres que le traitement alors que d’autres profitent de leurs absences pour s’adonner à des activités libérales génératrices de revenus sans autorisations, notamment dans le secteur de la médecine privée», dit le ministre dans sa circulaire.

Louardi a demandé aux responsables de mettre en œuvre les procédures disciplinaires légales en cas de constatations d’une absence injustifiée.

Le ministre menace ainsi de suspendre les auteurs de ces actes. «Dans le but de lutter contre ce phénomène, tous les cas repérés de ceux qui s’adonnent à des activités libérales génératrices de revenus sans autorisation ou justifications légales ainsi que toutes les absences injustifiées seront considérés comme de graves atteintes aux engagements professionnels et doivent être sanctionnés en enclenchant la procédure prévue par l’article 73 du statut fondamental de la fonction publique prévoyant la suspension immédiate», ajoute le ministre. Ce dernier invite tous les responsables de son ministère chargés de la mise en œuvre de la circulaire à prendre les sanctions qui s’imposent sans la moindre hésitation.

Lhoussaine Louardi s’adresse notamment aux directeurs et directeurs centraux ainsi qu’aux dirigeants des différents établissements sous la tutelle du ministère, sans oublier les délégations régionales de santé. La circulaire a, par ailleurs, détaillé les cas qui méritent d’être sanctionnés en précisant exactement les procédures disciplinaires qui seront engagées. En diffusant cette circulaire, le ministre de la santé ouvre donc un nouveau front notamment avec les médecins du secteur public.

Le ministre avait déjà interdit quelques mois auparavant aux médecins de la fonction publique d’exercer dans le secteur privé. Après un bras de fer qui a duré pendant des semaines, les médecins du public seront autorités à exercer dans le privé les samedis. A noter que la direction des ressources humaines au sein de ce ministère a déjà traité un nombre considérable de procédures disciplinaires pour des motifs similaires.

C’est probablement l’ampleur du phénomène qui a poussé Lhoussaine Louardi à diffuser une circulaire sur le sujet. Reste à savoir si l’activation des procédures disciplinaires sera effectivement respectée, sans parler de la réaction des médecins et en particulier les syndicats. Un nouveau bras de fer se profile à l’horizon. Affaire à suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *