Les enjeux environnementaux au coeur des priorités de Lydec

Les enjeux environnementaux au coeur des priorités de Lydec

Le délégataire déploie une panoplie d’actions vertes

L’extension du périmètre du Système de management de l’énergie (SMEn) de Lydec est en cours. L’idée étant d’intégrer l’ensemble des sites et ouvrages du délégataire, et ce conformément aux exigences de la norme ISO 50001 version 2018. «Le respect des recommandations des normes ISO 14001 et ISO 50001 est inscrit dans la politique générale de Lydec par laquelle l’entreprise s’engage à faire progresser son système de management de la performance selon une approche intégrée, notamment afin de prévenir et limiter les impacts sur l’environnement, d’améliorer la performance énergétique, et de favoriser l’achat et la conception de produits et services économes en énergie», apprend-on dans ce sens. Engagé pour la cause environnementale, Lydec positionne les enjeux environnementaux au coeur de sa stratégie. Le délégataire dispose d’une Feuille de route développement durable 2030 (FRDD 2030) adossée à des référentiels nationaux et internationaux (ODD, SNDD). Elle tient, en effet, compte des objectifs des visions territoriales, en l’occurrence le Plan d’action communal de Casablanca et le Plan de développement du Grand Casablanca. Deux engagements sont définis à cet effet. Le premier consiste à contribuer à une urbanisation durable du Grand Casablanca au moment où le deuxième porte sur l’action en faveur de la gestion durable des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique» ainsi que ses objectifs stratégiques. Retour sur les principales actions engagées par le délégataire.

Une lutte quotidienne contre les pertes d’énergie

Lydec lutte au quotidien contre les pertes d’énergie et les fuites d’eau potable sur ses réseaux de distribution. Le délégataire oeuvre dans ce sens à les renouveler, les maintenir, les renforcer et améliorer leur performance, notamment via la mobilisation des équipes terrain et la mise en place de systèmes intelligents de suivi des données, de recherche de fuites. Lydec mobilise également ses équipes pour s’assurer que ses sites soient à même de traiter les eaux efficacement tout en évitant de déverser des rejets et déchets dans l’environnement. Cela vaut pour les STEP de Médiouna et Nouaceur, et les stations de prétraitement El Hank et Eaucéan. Dans ce domaine, les collaborateurs font également preuve d’innovation en développant des solutions telles que la micro-station d’épuration et le «grappin hydraulique». La première solution permet en effet de traiter les eaux usées dans les zones dépourvues d’infrastructures d’assainissement grâce à un procédé à «boue activée», et dont les eaux traitées sont réutilisées pour l’arrosage des espaces verts. La deuxième se présente quant à elle comme un appareil hydromécanique qui permet d’extraire les déchets du fond des bâches au niveau des stations d’assainissement (curage) sans les arrêter, évitant ainsi le rejet des eaux usées en milieu naturel.

Une mise à jour annuelle pour la charte «chantier vert»

Lydec investit également dans la réalisation de projets structurants permettant de lutter contre les inondations et les débordements des réseaux d’assainissement. En 2020, l’entreprise a poursuivi son plan d’actions via l’installation de cellules étanches dans 25 postes de distribution publique et dans les nouveaux postes grands clients, afin de maîtriser le risque de coupure en cas de fortes pluies. Concernant la qualité de ses chantiers, Lydec se fixe un niveau élevé d’exigence afin d’en limiter l’impact environnemental. L’entreprise met à cet effet en place des formations pour ses agents de terrain afin de diminuer le risque d’accidents pouvant engendrer un impact sur l’environnement. Une charte «chantier vert» visant à promouvoir les bonnes pratiques est également actualisée chaque année, et les chantiers sont régulièrement inspectés pour vérifier que les bonnes pratiques sont bien respectées. Par ailleurs, l’entreprise met en oeuvre plusieurs actions pour limiter l’impact environnemental lié à ses consommations d’eau, d’énergie et de carburant à usage interne, et lié à la génération de déchets.

La Fondation Lydec sensibilise

Lancée en 2015, la Fondation Lydec a réalisé plusieurs actions et projets en lien avec son axe d’intervention «Environnement». Citons en premier les projets 3 E et 4 E du Grand Casablanca (« Education à l’environnement, par l’environnement, pour l’environnement») qui ont été développés en partenariat avec l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la Terre (AESVT). L’orientation étant de promouvoir des programmes d’éducation au développement durable et d’écocitoyenneté active au quotidien sur le territoire. Il s’agit notamment de mettre en oeuvre des actions de sensibilisation et d’éducation à l’environnement au niveau des deux Centres d’éducation à l’environnement (CEE) de Casablanca et Mohammedia et des établissements scolaires du Grand Casablanca. Notons que plus de 67.000 jeunes ont déjà été sensibilisés au niveau des deux CEE. La Fondation a par ailleurs créé en partenariat avec l’Association recherche-action pour le développement durable (ARADD) un espace expérimental d’agriculture urbaine de 1.600 m² regroupant plus de 80 espèces végétales irriguées par les eaux usées épurées de la STEP de Médiouna. L’espace propose 7 zones de cultures, une pépinière, une zone de biodiversité et un espace de compostage.

Il constitue un lieu de sensibilisation en faveur de la protection de l’environnement, du développement de l’économie circulaire et de l’adaptation aux effets du changement climatique (ex. stress hydrique), auprès de nombreuses parties prenantes : étudiants, riverains, associations, etc. Depuis son ouverture, cet espace a accueilli près de 2.300 visiteurs. La Fondation Lydec scelle par ailleurs un partenariat avec l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD) Casa-Settat. Les deux parties travaillent sur la transition du territoire du Grand Casablanca vers une ville durable et intelligente, et ce en menant des actions de plaidoyer et de mise en place de projets démonstratifs avec des associations civiles locales dans les domaines de l’environnement, du développement durable et des changements climatiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *