970x250

Les entreprises marocaines ont du mal à fidéliser leurs employés en l’absence de transport public

Les entreprises marocaines ont du mal à fidéliser leurs employés en l’absence de transport public

Selon une enquête de la Banque mondiale

Les experts de la Banque mondiale ont révélé dans une récente enquête que la qualité des services de transport public au Maroc a une incidence sur les performances d’une entreprise. Selon près de 40% des entreprises interrogées, les transports publics peuvent avoir un impact négatif sur la fidélisation des employés. A noter que dans le cadre de cette étude, 31 établissements du secteur textile ont répondu, dont 60% situés à Casablanca, 20% à Tanger, 13% à Fès et les 7% restants à Marrakech. Les experts estiment que les déplacements entre le domicile et le lieu de travail peuvent facilement «tourner au cauchemar» pour les travailleurs informels ou ceux qui perçoivent un salaire minimum. L’enquête en question pointe de nombreuses difficultés pour ces travailleurs. «Il faut jongler entre plusieurs moyens de transport, s’assurer que le transport est aussi bon marché que possible, prévoir les perturbations inattendues, coordonner ses horaires avec les autres membres de la famille, craindre d’éventuels problèmes de sécurité ou de harcèlement, tout en veillant à ne pas arriver en retard au travail», indiquent-ils. Ces difficultés sont encore plus prononcées pour les femmes qui assument la majeure partie des tâches ménagères et de la garde des enfants.

A travers cette étude, les experts estiment que l’accessibilité du lieu de travail est devenue une charge mentale pour les travailleurs comme pour les dirigeants d’entreprises. Les entreprises interrogées étaient unanimement très critiques à l’égard de tous les aspects de la qualité des transports publics : fréquence, confort et ponctualité. Les entreprises interrogées estiment que la question des transports serait une préoccupation majeure pour les employés et les représentants syndicaux. «Sans surprise, les résultats montrent que les entreprises dans lesquelles la question de la mobilité est le plus souvent soulevée sont celles qui sont les moins enclines à s’attaquer à cette difficulté. De même, ces entreprises sont celles qui réfutent les conséquences négatives des transports publics sur la fidélisation des employés.

Les dirigeants qui semblent moins s’intéresser à ces questions déclarent cependant que les préoccupations liées aux transports sont systématiquement évoquées lors du dialogue social avec les salariés», expliquent les experts. Ainsi, l’amélioration des transports publics profite aux travailleurs en leur offrant un meilleur accès à l’emploi, tout en contribuant à accroître les performances des entreprises. Ils plaident en faveur de services de transport public accessibles, abordables, efficaces et sûrs. Et par conséquent, un réseau de transport public efficace est primordial pour le développement de centres urbains durables, respectueux du climat, inclusifs et tournés vers la croissance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.