Société

Les Marocains se mobilisent au moment où la politique fait défaut: Des Fouzia, il y en aura plusieurs

Fouzia Demiani, une jeune femme de 32 ans qui souffre d’un handicap mental et physique avancé, aurait été violée à plusieurs reprises par son neveu qui, lui, est âgé de 21 ans. Elle, qui vit dans les conditions les plus défavorables en compagnie de sa grand-mère et sa mère, a donné naissance à un enfant à l’hôpital d’El Jadida.

Son histoire a secoué l’opinion publique et, à l’heure actuelle, une campagne de crowdfunding solidaire est en cours pour lui offrir une habitation décente. La mobilisation est sans précédent mais Fouzia a encore besoin de vous.  
«

On vous sollicite pour qu’on puisse venir en aide à une jeune citoyenne que la vie n’a pas épargnée. On veut rêver avec vous et croire qu’il est possible d’offrir un toit à Fouzia (…) On souhaite lancer un appel aux âmes charitables sur les réseaux sociaux pour que ce petit rêve devienne réalité», ce sont là les mots qui accompagnent l’appel aux dons lancé par l’association The Second Chance. Ce qu’ils décrivent comme rêve est sur le point de prendre forme. Dans un temps record, et sur le site Cotizi.com, plus de 200.000 dirhams ont été collectés au moment où nous mettions sous presse. L’objectif étant de rassembler pas moins de 250.000 dirhams, le prix d’un appartement.  A hauteur de 100 dirhams ou plus, il suffit d’une carte bancaire pour pouvoir venir en aide à Fouzia.

La mobilisation ne s’arrête toutefois pas là. Paraît-il, la société d’ameublement Mobilia se chargera à ses frais de meubler ce nouveau foyer qui, une fois la cagnotte collectée, accueillera Fouzia et son enfant. Celle-ci n’ayant d’autre appui que sa mère chez qui elle habite sur un toit d’immeuble.

Parallèlement à cela, une collecte de dons en couches, lait et tout dont pourrait avoir besoin cette jeune femme est lancée. A noter qu’une manifestation a eu lieu dans la nuit du mardi devant le parlement à Rabat pour exprimer un large soutien à la victime et dénoncer ce viol dont l’acteur profitait de l’absence de ses parents pour commettre son crime immonde. Selon les tests ADN, ce serait le jeune neveu de 21 ans qui abusait sexuellement de sa tante infirme. Ce qui est sûr c’est qu’en l’absence d’une prise de conscience, de lois répressives traitant du viol et une  politique d’appui à cette tranche, quasi absente des agendas gouvernementaux, des «Fouzia», il y’en aura certainement plusieurs.

Articles similaires

Société

Amendis confirme son engagement

La réutilisation des eaux usées traitées, grâce aux trois stations d’épuration de...

SociétéUne

Casablanca : Le busway sera mis en service le 1er mars 2024

Le lancement des deux lignes du bus à haut niveau de service...

Société

ADM, GIZ et ONCA : Des sessions de sensibilisation au profit de 1.500 agriculteurs riverains à l’autoroute

La Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), l’Agence de coopération internationale...

SociétéUne

Le Maroc s’associe au Japon et à l’Unesco

Le projet comprendra aussi des actions de sensibilisation auprès des habitants des...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux