Les TPME emploient près de 74% des effectifs déclarés à la CNSS

Les TPME emploient près de 74% des effectifs déclarés à la CNSS

Le rapport annuel de l’Observatoire marocain de la TPME (OMTPME) au titre de la période 2019-2020 présente les indicateurs sur les actifs occupés par les entreprises personnes morales actives (EPMA) et les entreprises personnes physiques actives (EPPA) déclarantes auprès de la CNSS durant la période 2017-2020, notamment leur répartition par régions, classes d’effectifs, catégories d’entreprises et sections d’activités, ainsi que des données relatives à la masse salariale. Cette analyse concerne 269.627 entreprises affiliées à la CNSS en 2020 ayant déclaré au total de 3.300.000 employés contre 254.895 entreprises et 3.280.000 employés en 2019. L’analyse de la ventilation géographique des emplois fait ressortir que la région Casablanca-Settat a concentré 40,4% des effectifs déclarés en 2020, en recul de 3 points par rapport à 2017. A l’inverse, les régions de Rabat–Salé–Kénitra, Tanger- Tétouan-Al Hoceima et Souss-Massa ont vu leurs parts augmenter respectivement de 0,8, 0,9 et 0,5 point sur la même période. L’examen de l’évolution des emplois occupés par les EPMA et EPPA sur la période 2017-2020, montre que l’«industrie manufacturière» est le premier pourvoyeur de l’emploi avec une part de 16,1%, un taux en recul d’un point de pourcentage par rapport à 2017. La section «commerce, réparation d’automobiles et de motocycles» arrive au 2ème rang avec une part de 15,2%, en hausse de 0,3 point. Avec une part de 14,4%, la «construction» a enregistré également une baisse de 0,5 point. Excepté les sections «hébergement et restauration» et «enseignement» dont les parts ont également accusé de légères baisses, les autres sections ont vu leur part augmenter mais de manière non significative. C’est notamment le cas de la section «Agriculture, sylviculture et pêche» avec une part de 13,7% en 2020 contre 13,6% en 2019.

86% des entreprises emploient un effectif ne dépassant pas 10 salariés

S’agissant des effectifs, il est à noter qu’en 2020, 86,8% des entreprises emploient un effectif ne dépassant pas 10 salariés. Celles employant entre 11 et 50 salariés représentent 10% de cette population. Quant aux grandes entreprises, occupant plus de 500 personnes, elles totalisent une part limitée à 0,3%. La ventilation de l’emploi par catégorie d’entreprises fait ressortir que les entreprises réalisant moins de 175 millions de dirhams de chiffre d’affaires (CA) emploient 73,7% des effectifs déclarés à la CNSS en 2020. Si l’on ne considère que les micro- entreprises, cette proportion est de 23,6% contre 21,5% en 2019. Quant aux grandes entreprises, elles ont vu leur part baisser de 26,9% à 26,3%. Cette analyse révèle aussi que les TPME dont l’ancienneté est inférieure ou égale à 5 ans ont occupé 19,6% du total des emplois déclarés en 2020, en baisse de 1,1 point par rapport à 2019. Cette proportion est de 1,1% pour les grandes entreprises, soit un recul de 0,4 point.

L’analyse croisée du nombre d’emplois par section d’activités et par région révèle que les «activités de services administratifs et de soutien » concentre le plus grand nombre d’emplois dans la région Casablanca-Settat, soit près de 22% du nombre total des salariés déclarés au niveau de cette région (cf. graphique 12). Pour ce qui est des régions de Tanger-Tetouan-Al Hoceima et de Fès-Meknès, l’ «industrie manufacturière» représente le premier secteur contributeur à l’emploi avec des parts de 40,7% et 22,7%, respectivement. S’agissant des régions de Drâa-Tafilalet, de l’Oriental, de Marrakech-Safi et de Rabat- Salé-Kénitra, le principal secteur contribuant à l’emploi est la «construction», avec des parts respectives de 49,5%, 26%, 19% et 16,5%. Quand aux régions de Souss-Massa, Laayoune-Sakia El Hamra, Guelmim-Oued Noun et Dakhla-Oued Eddahab, l’«agriculture, sylviculture et pêche» constitue le premier secteur créateur d’emplois

La masse salariale globale s’élève à plus de 149 MMDH

En 2020, la masse salariale globale s’élève à 149,8 milliards de dirhams. Sa ventilation par classe d’effectifs fait ressortir que 37,3% du total de la masse salariale est comptabilisé par les entreprises employant plus de 500 personnes. Les entreprises employant entre 101 et 500 personnes se placent au 2ème rang (24,9%), suivies des entreprises ayant un effectif compris entre 11 et 50 personnes (15,9%). Ces proportions ont accusé une baisse d’environ 0,5 point pour ce qui est des entreprises dont l’effectif n’excède pas 50 salariés et une hausse de près de 0,4 point s’agissant des autres entreprises. L’examen de la répartition sectorielle de la masse salariale sur la période 2017-2020 montre que le « commerce, réparation d’automobiles et motocyles» détient la plus grande part, soit 18,7%. Les sections «industrie manufacturière» et «construction » arrivent aux 2ème et 3ème rangs, avec des proportions respectives de 17,2% et 10%

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *