L’OMS passe au crible les tendances de consommation du tabac : De moins en moins de fumeurs au Maroc

L’OMS passe au crible les tendances de consommation du tabac : De moins en moins de fumeurs au Maroc

Le nombre d’hommes fumeurs dans le monde diminue. C’est le constat global qui ressort du dernier rapport de l’OMS sur les tendances de la prévalence du tabagisme 2000-2025. Selon les projections, le nombre de consommateurs de sexe masculin diminuera de plus d’un million en 2020 pour s’établir à 1,091 milliard et de 5 millions d’ici à 2025 pour atteindre 1,087 milliard. D’ici à 2020, les projections de l’OMS font apparaître une diminution de 10 millions du nombre total pour les deux sexes par rapport à 2018 et une nouvelle baisse de 27 millions d’ici à 2025, où il ne devrait pas dépasser 1,299 milliard. A noter que le rapport de l’OMS couvre la consommation de cigarettes et de cigares, le tabac pour pipe et pour pipe à eau, les produits du tabac sans fumée et les produits du tabac chauffé, mais pas les cigarettes électroniques. Au Maroc, le nombre de consommateurs de tabac est en baisse et il continuera à régresser durant les prochaines années. La prévalence du tabagisme sur la période 2000-2025 ne cesse de baisser.

Selon les données de l’OMS, la prévalence du tabagisme pour les deux sexes chez les 15 ans et plus est passée de 23,6% en 2000 à 17,7% en 2010 et 15,7% en 2015. Elle sera de 13,8% en 2020 et de 12,1% en 2025. La prévalence tabagique chez les hommes est passée de 45,5% en 2000 à 35,3% en 2010 et 31,1% en 2015. L’OMS estime que celle-ci sera établie à 24,7% en 2020 et 24,2% en 2025. Chez le sexe féminin, la prévalence du tabagisme a considérablement diminué. Alors qu’elle était établie à 2,2% en 2000, celle-ci est passé à 1,3% en 2010 puis 1% en 2015. En 2020, elle ne sera que de 0,8 et 0,6% en 2025. Par ailleurs, l’OMS estime qu’en 2018 le nombre de fumeurs âgés de 15 ans et plus est de 3.600.000 (3.400.000 hommes et 100.000 femmes). Le taux actuel des consommateurs de tabac chez les personnes âgées de 15 ans et plus est de 14,5% (pour les deux sexes). Il est de 28,8% chez les hommes contre seulement 0,9% pour le sexe féminin. Pour ce qui est des fumeurs, ils étaient 13,7% en 2018 (pour les deux sexes). Ce taux est de 26,9% pour les hommes contre 1,1% pour les femmes.

Encore des efforts à faire

L’OMS estime qu’en dépit des ces importants efforts, il reste encore beaucoup à faire. Dans son rapport, l’OMS fait remarquer que «les progrès accomplis en vue de la cible d’une diminution de 30% du tabagisme d’ici à 2025 fixée par les gouvernements restent néanmoins insuffisants». Au rythme actuel, la réduction n’atteindra que 23% en 2025, seuls 32 pays étant en mesure de franchir la barre des 30%. L’Organisation onusienne se réjouit du fait que de plus en plus de pays appliquent des mesures antitabac efficaces qui ont l’effet souhaité en faisant reculer le tabagisme. Les taxes sur les produits du tabac contribuent à réduire la consommation et les dépenses de santé liées au tabac.

A ce sujet, rappelons qu’une enquête épidémiologique de prévalence des facteurs de risque des maladies non transmissibles réalisée par le ministère de la santé en collaboration avec l’OMS et dont les résultats avaient été rendus publics en mai 2019 avait révélé que plus de 89% des Marocains sont en faveur de l’augmentation des taxes sur les produits tabagiques. Aussi 97,3% avaient jugé importants l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Signalons également que 95,9% étaient en faveur de l’utilisation d’images illustratrices des méfaits du tabagisme sur la santé sur les produits tabagiques. Chaque année, le tabagisme est à l’origine de plus de 8 millions de décès, entraînant la mort d’environ un consommateur sur deux. Plus de 7 millions de ces décès sont dus à la consommation directe de produits du tabac, alors qu’environ 1,2 million résultent du tabagisme passif, selon l’OMS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *