L’ONCF dévoile ses chiffres: Baisse de 67% des accidents en pleine voie

L’ONCF dévoile ses chiffres: Baisse de 67% des accidents en pleine voie

Les responsables du transport ferroviaire font de tout leur mieux pour assurer la sécurité de la traversée des voies, encore faut-il que les citoyens soient conscients du danger auquel ils font face en adoptant des comportements irresponsables. Mardi 3 juin, l’ONCF n’a pas raté la journée internationale de sensibilisation à la sécurité aux passages à niveau et emprises ferroviaires pour conscientiser les citoyens et dresser les tenants et les aboutissants de sa stratégie lancée, en 2012, en la matière. Un événement que l’Office célèbre depuis 2009.

Il ressort de ladite mouture que le nombre d’accidents dans les passages à niveau a connu une baisse en 2013 par rapport à 2012. «Le déploiement de la stratégie de l’Office en matière de sécurisation de la traversée des emprises ferroviaires, présentée à Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 14 novembre 2012 à Benguérir, fait ressortir un bilan nettement positif en 2013, avec un nombre d’accidents réduit de près de 33% au niveau des passages à niveau (PN) et de 67% en pleine voie (hors PN) en comparaison avec 2012», a précisé Mohammed Rabie Khlie lors d’une conférence organisée le même jour à Rabat.

Outre cette stratégie qui est, selon le DG de l’Office, à l’origine de cette baisse, cet établissement a déployé un programme d’investissement de près de 1,5 milliard de dirhams couvrant la période 2010-2015, dont un budget de 700 MDH mobilisé par l’ONCF, 400 MDH par le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique et 400 MDH par les partenaires du secteur. De plus, le nombre de morts a baissé de 60% et celui des blessés s’est inscrit dans la même ligne en enregistrant -80% grâce à la ladite stratégie.

Pour le moment, la réalisation de ce programme a, selon M. Khlie, atteint plus de 50%. Pour rappel, ce projet, déjà entamé, prévoit la suppression de 180 passages à niveau et leur remplacement par des ouvrages de franchissement, l’équipement de 260 PN par des Systèmes d’annonces et de fermeture automatiques (Safa), la construction de 300 km de murs de clôture et la réalisation de 50 passerelles pour piétons et de 27 passages souterrains au niveau des gares.

Etait également de la partie le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, qui s’est exprimé sur la disposition du gouvernement à assurer la sécurité des citoyens. «Nous sommes prêts à déployer tous les moyens nécessaires pour sauver les vies humaines», a indiqué Aziz Rabbah qui a rappelé qu’un investissement de 126 MMDH est débloqué dans le cadre du programme destiné à couvrir non seulement la qualité des transports et des infrastructures mais aussi la sécurité des citoyens.

Ce programme qui était prévu de prendre fin en 2018 s’étalera jusqu’en 2016.  Pour information, une convention de partenariat a été signée par M. Khlie et le secrétaire permanent du CNPAC, Benaceur Boulaajoul, portant sur la mise en œuvre d’actions de sensibilisation aux bons comportements à adopter lors de la traversée des emprises ferroviaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *