Société

L’ordinateur est encore un luxe

© D.R

Une récente étude sur l’usage de l’Internet et l’équipement des ménages en ordinateur met en lumière la faiblesse d’accès des particuliers à cet outil incontournable des nouvelles technologies. Réalisée en avril 2005 par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), cette enquête a porté sur un échantillon de 1019 personnes dont 866 vivant en milieu urbain et 153 en régions rurales. La population ciblée est constituée d’individus âgés de 12 ans et plus, vivant sur le territoire marocain, indépendamment de leur nationalité. Les variables étudiées sont le sexe et l’âge des personnes ainsi que le milieu de résidence. Les données produites par l’ANRT révèlent que le taux d’équipement en ordinateur personnel des ménages est de l’ordre de 11%, ce qui correspond environ à un parc d’ordinateurs individuels de 620.000 unités. Les disparités entre les milieux rural et urbain sont grandes : seulement 3% des individus résidant dans les régions rurales électrifiées disent disposer d’un ordinateur contre 23,7% des personnes habitant dans les villes du Royaume. En outre, près de 64% de la population rurale n’ont jamais manier un ordinateur à domicile ou hors domicile, soit plus de 10 millions de Marocains n’ont pas accès à cet outil des nouvelles technologies. Par ailleurs, l’utilisation de l’ordinateur pour des raisons de travail à domicile est une pratique beaucoup plus courante en milieu rural avec un pourcentage de 58,2% qu’en milieu urbain (33,9%). Pour ce qui est des raisons de l’absence de l’ordinateur dans les ménages en zone rurale électrifiée, l’analphabétisme, bien évidemment, constitue la principale entrave. Par contre, en milieu urbain, le coût d’un ordinateur, estimé très élevé, reste le premier obstacle à son acquisition. Concernant la connexion à Internet à domicile, environ 120 000 ménages en disposent, ce qui correspond à 0,4% du taux de pénétration dans la population totale. Par contre, la pénétration de l’ADSL est importante avec 60.000 ménages équipés, soit 0,2% de la population marocaine.
La répartition par sexe des personnes ayant accédé à l’Internet démontre que les internautes de sexe masculin utilisent beaucoup plus l’Internet que les internautes de sexe féminin : 59% des hommes ont effectivement déclaré avoir utilisé l’Intenet au cours des douze derniers mois contre 41 % des femmes. Le budget consacré à Internet, tous lieux d’accès confondus, est assez restreint : 63,7% des internautes dépensent uniquement 100 dirhams par mois. En milieu rural, 72,6% des internautes consacrent même moins de 50 dirhams. La recherche des informations (95,7%) et les loisirs (jeu, musique) (63,6%%) sont les deux profils dominants des usages d’Internet. L’enquête a mis également en exergue la faiblesse du commerce en ligne. Seulement 2,7% des personnes au niveau national utilisent Internet pour des opérations de vente et d’achat de produits en ligne.

Articles similaires

SociétéUne

Carte sanitaire : Le Maroc compte 30.643 médecins dans le public et le privé en 2023

Le ministère de la santé et de la protection sociale vient de...

Société

Souveraineté sanitaire : L’OMS salue la Vision Royale

La directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la...

RégionsSociété

Assilah mise sur le mix balnéaire et culturel

La ville bénéficie, en plus de la réalisation de nouvelles peintures murales...

SociétéUne

Sous-performance des garçons en lecture

Les résultats d’une nouvelle étude de Policy Center for the New South...