Lutte contre la mortalité maternelle et infantile : Un programme d’accompagnement de la femme enceinte et de l’enfant se met en place

Lutte contre la mortalité maternelle et infantile : Un programme d’accompagnement de la femme enceinte et de l’enfant se met en place

Plus de 15.000 enfants meurent chaque année avant même leur cinquième anniversaire, dont 60% décèdent au cours des 28 premiers jours de leur vie.

Le Maroc a enregistré des progrès significatifs en termes de réduction de la mortalité maternelle et infantile. Cela dit, des efforts sont encore requis, notamment en soins de qualité en périodes pré et post natales pour réduire les décès évitables maternels et néonatals qui constituent une grande part des décès survenant avant l’âge de 5 ans. Des disparités importantes persistent entre les milieux sociaux et les zones géographiques dans la répartition de ces progrès.

Des efforts supplémentaires s’avèrent nécessaires pour remédier à ces inégalités persistantes. En effet, le ratio de la mortalité maternelle est deux fois et demie plus important en milieu rural (111.1 décès pour 100.000 naissances vivantes) qu’en milieu urbain (44.6 décès pour 100.000 naissances vivantes). Plus de 15.000 enfants meurent chaque année avant même leur cinquième anniversaire, dont 60% décèdent au cours des 28 premiers jours de leur vie. Dans ce sillage, le bureau de l’Unicef au Maroc lance un appel à consultation pour l’appui à la mise en place du «Dispositif d’accompagnement de la femme et de l’enfant durant les mille premiers jours de la vie» au Maroc.

L’Unicef, en partenariat avec l’INDH (Initiative nationale pour le développement humain) et le ministère de la santé, a développé un projet tripartite dans le cadre du sous-programme «Amélioration de la santé et de la nutrition maternelle et infantile» – INDH phase III. L’objectif de projet est de fournir l’appui technique nécessaire au ministère de la santé et à l’INDH pour améliorer l’accès aux services de nutrition et de santé maternelle, néonatale et infantile et de soutenir le développement de l’enfant dans les 1.000 premiers jours par la mise en place de concepts complémentaires dont le «dispositif d’accompagnement de la femme enceinte et de l’enfant durant les mille premiers jours de vie».

Le projet tripartite couvre 14 provinces identifiées dans trois régions prioritaires : Béni Mellal-Khénifra, Marrakech-Safi et Draâ-Tafilalt. Ce dispositif sera développé pour encourager les femmes à faire le suivi de la grossesse, l’accouchement en milieu surveillé et le suivi du post partum, ainsi que de promouvoir l’allaitement maternel et de soutenir les actions de parentalité positive pendant les premiers 1.000 jours de vie. Ainsi, ce dispositif sera un outil de support à la survie de la mère et de l’enfant pendant la grossesse et les premiers 6 mois de vie de l’enfant (notamment les premiers 28 jours). Le dispositif d’accompagnement de la femme enceinte et de l’enfant durant les mille premiers jours de vie constituera un moyen d’incitation et de motivation pour que les femmes puissent avoir recours aux services de santé et des soins pré, pendant et post natals et aussi un outil d’amélioration du bien-être de la mère, la survie du nouveau-né et le développement de l’enfant.
La pandémie de Covid-19 a démontré l’importance des mesures préventives et d’hygiène pour réduire le risque de propagation du virus SARS-CoV-2. Tenant compte de la caractéristique pandémique de la Covid-19 et des risques des vagues pandémiques futures au Maroc, le dispositif d’accompagnement devra inclure des composantes (outils/ messages) pour prévenir le risque de développer la Covid-19 et autre pathologies respiratoires pour les nouveau-nés et les mères enceintes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *