Lutte contre le cancer: 2013, l’année de tous les espoirs?

Lutte contre le cancer: 2013, l’année de tous les espoirs?

Regain d’optimisme dans la lutte contre le cancer. En présidant jeudi dernier l’assemblée générale de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la présidente, SAR la Princesse Lalla Salma s’est félicitée des réalisations menées en 2013.

Parmi celles-ci, on notera la prise en charge thérapeutique de plus de 15.000 patients à revenu modeste et la construction de deux centres d’oncologie gynécologique et mammaire, à savoir le Centre Sheikha Fatma à l’Institut national d’oncologie (INO) de Rabat et le service dédié au Centre Mohammed VI pour le traitement des cancers à Casablanca. Ces structures, les premières du genre en Afrique, sont dédiées aux traitements des cancers de la femme. 

Elles permettront    non seulement une meilleure prise en charge des patientes, mais également la formation et la recherche. Par ailleurs, SAR la Princesse Lalla Salma a présidé la signature de plusieurs conventions de partenariat. La première a  été signée entre la Fondation, la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et le ministère de la santé. Cette convention   a pour objet d’améliorer et de soutenir la prise en charge des patients atteints de cancer dans cette région par l’achat de médicaments et d’équipements.

Elle porte aussi sur  la construction et la réhabilitation de différentes structures de prise en charge. D’un montant de 211,7 millions de dirhams, ce partenariat porte sur la période de 2014-2016, avec un apport de la Fondation à hauteur de 67%, soit 143,8 millions de dirhams. Quant à la deuxième convention entre la Fondation, la Région du Grand Casablanca et le ministère de la santé, celle-ci prolonge le partenariat initié en 2007 et qui entame aujourd’hui sa troisième phase.

Elle porte sur l’achat de médicaments et d’équipements, mais également la construction et la mise à niveau de plusieurs  structures de prise en charge. Cette convention d’un montant de 236,10 millions de dirhams porte sur la période 2014-2016.

Pour ce qui est de la troisième convention signée avec le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS, elle s’articule autour de la formation et le développement de la recherche en cancérologie, au Maroc et à travers l’Afrique.

A noter que cette convention s’étalera sur une durée de trois ans. Quant à la quatrième convention, celle-ci a  été signée avec l’Association professionnelle des cimentiers du Maroc.

D’un montant de 45 millions de dirhams, ce partenariat permettra la création de trois centres de détection précoce du cancer du sein et du col de l’utérus   et l’achat de trois accélérateurs linéaires pour des centres d’oncologie publics.  
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *