Lutte contre le décrochage scolaire à Taza : L’INDH appuie les associations locales

Lutte contre le décrochage scolaire à Taza  : L’INDH appuie les associations locales

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) contribue, à Taza, aux efforts de lutte contre le décrochage scolaire, à travers le soutien scolaire des enfants en situation de précarité.


Cet appui, qui s’inscrit dans le cadre du programme de l’impulsion du capital humain des générations montantes, touche plusieurs associations dans la province de Taza. Parmi celles-ci, figure l’association «Ennour pour le soutien des femmes et des enfants en situation difficile à Taza», à laquelle un montant de 60.000 DH sera débloqué pour l’aider à mettre en œuvre ses projets de lutte contre le décrochage scolaire des enfants issus des familles dans le besoin au niveau de la ville.

Dans une déclaration à la MAP, la présidente de l’association, Mounia Drissi Daoudi, a souligné l’importance de l’appui apporté par l’INDH aux efforts déployés par sa structure, en ce sens qu’il va permettre de lutter contre la déperdition scolaire au niveau de la province. Aux côtés des cours de soutien scolaire, a indiqué Mme Daoudi, l’association accorde un intérêt particulier aux activités extra-scolaires, dont le sport, le dessin, la lecture et le jeu d’échecs, mettant l’accent sur l’importance de ces activités dans le renforcement de l’intégration socio-culturelle des enfants et leur protection contre toutes les formes de déviation. Depuis sa création, l’action de l’association ne cesse de s’amplifier auprès des enfants et des femmes en situation difficile, dont le nombre s’élève actuellement à 178 bénéficiaires et 90 autres sur la liste d’attente, selon la militante associative, qui précise que la priorité est accordée aux enfants dans le besoin, notamment ceux qui habitent à proximité du siège de l’association pour une meilleure prise en charge.

Et d’ajouter que l’association aide ces enfants à poursuivre leurs études en leur octroyant toute l’aide nécessaire sur les plans pédagogique, médical et social, l’objectif étant de «contribuer à l’émergence de générations de jeunes porteuses d’espoir pour elles-mêmes, pour leurs familles et leur société».

L’Association «Ennour» de Taza cible les femmes et les enfants, plus particulièrement ceux qui sont dans une situation précaire. Ses fondateurs la présentent comme une ONG «caritative, humanitaire et indépendante, qui offre un cadre affectif et socio-éducatif favorable à l’épanouissement de l’individu et à son intégration dans la société».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *