Société

Maroc-Pérou : L’amitié en partage

© D.R

La cérémonie organisée au siège de la Présidence de la République du Pérou dans le « Salon Doré de la Maison du gouvernement », réservé aux illustres hôtes et les grands invités du Pérou, en l’honneur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été marquée par les allocutions prononcées par les deux chefs d’Etat.
Dans son discours, le Souverain a mis en exergue la volonté des deux pays de donner une forte impulsion à leurs relations, afin de parvenir à un partenariat privilégié. SM le Roi a ainsi exprimé son « voeu de revigorer les liens d’amitié » entre les deux pays et de consolider les relations diplomatiques qu’ils entretiennent depuis plus de quatre décennies. Des relations qui connaîtront une forte impulsion « à l’occasion des entretiens fructueux que nous avons engagés, et grâce aussi à la coopération efficiente entre nos deux gouvernements et au rôle positif que joue le Groupe d’amitié parlementaire maroco-péruvien pour explorer de nouveaux domaines et mécanismes de coopération », a dit SM le Roi. Le Souverain a aussi mis l’accent sur sa « totale satisfaction » de voir le Maroc et le Pérou partager les mêmes points de vue sur de nombreuses questions d’intérêt commun.
De son côté, le chef de l’Etat péruvien, Alejandro Toledo, a indiqué que le Pérou et le Maroc partagent beaucoup de points communs, mais qu’il il reste un long chemin à faire en matière économique et d’investissements. M. Toledo a ainsi rappelé que les relations économiques restent en deçà du niveau des relations politiques. À cette occasion, le président Toledo a annoncé la prochaine visite au Maroc d’une délégation d’hommes d’affaires péruviens pour explorer les différentes possibilités de partenariat avec leurs homologues marocains, rappelant que « Le Pérou et le Maroc, malgré la distance qui les sépare, s’approchent chaque jour plus ».
Concernant les perspectives d’avenir en ce qui concerne le développement des relations économiques, M. Toledo a insisté sur le fait qu’il existe plusieurs possibilités qu’il faut explorer. « Majesté, il est certain que nos relations commerciales et d’investissement ne sont pas très développées. En effet, il reste beaucoup à faire. Mais je ne le dis pas comme un reproche. Je le dis parce qu’il s’agit d’une grande fenêtre qui s’ouvre sur de grandes occasions.
Nous avons beaucoup en commun et bien que les relations commerciales et d’investissement ne soient pas tellement importantes, il nous reste encore un long chemin à parcourir, avec de grandes perspectives », a dit le président péruvien. Après avoir rappelé la grande expérience acquise par le Maroc en matière du développement touristique, M. Toledo a appelé à une coopération entre les deux pays dans ce secteur rappelant que « l’Espagne s’est développée grâce au tourisme ».
« Vous, vous avez une grande expérience dans le tourisme. Nous, malgré une croissance relativement rapide, nous avons un volume qui reste très bas », a dit le chef de l’Etat péruvien.
Toutefois, M. Toledo a tenu à rappeler qu’au-delà de l’aspect économique de leurs relations, les deux pays doivent aussi faire un effort pour mieux se connaître. «Mais le commerce et l’investissement ne sont pas le seuls qui constituent les relations entre deux nations. Les sujets culturels et scientifiques sont des secteurs qui, probablement, nous approchent plus. Comme nous avons dit lors de notre rencontre privée avec votre Majesté, la globalisation n’est pas un sujet idéologique. C’est une donnée, elle est là» a-t-il dit avant d’ajouter : « Donner un aspect humain à la globalisation reste notre défi ».
Aussi, et avant de décorer SM le Roi de l’ordre du « Soleil du Pérou », la plus haute distinction de son pays, le chef d’Etat péruvien a dit qu’il le faisait avec « la conviction ferme que cela renforcera nos deux relations et c’est seulement le début ». Et en s’adressant à SM le Roi, il a dit : « Vous le méritez. Votre visite en Amérique latine est un pas amical ».
Ainsi, la visite officielle de SM le Roi au Pérou, troisième étape du périple latino-américain du Souverain, restera certainement inscrite dans les annales de l’histoire des deux pays comme le début d’une grande amitié.

Articles similaires

Société

Mouvement de mutation des enseignants : 30.545 bénéficiaires en 2024

Le ministère de l’éducation nationale a annoncé les résultats du mouvement de...

SociétéUne

Ce que révèle la carte sanitaire pour la région de Casa-Settat en 2023

Les écarts en matière de santé entre les régions continuent de se...

SociétéUne

Carte sanitaire : Le Maroc compte 30.643 médecins dans le public et le privé en 2023

Le ministère de la santé et de la protection sociale vient de...

Société

Souveraineté sanitaire : L’OMS salue la Vision Royale

La directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux