M’diq-Fnideq : Les plages rouvertes

M’diq-Fnideq : Les plages rouvertes

Elles seront toutefois soumises à un contrôle en permanence

Après plusieurs semaines de fermeture en respect des mesures de confinement sanitaire, les plages de la préfecture de M’diq-Fnideq sont de nouveau accessibles au public. Au grand bonheur des baigneurs, cette réouverture intervient dans le cadre du passage à la deuxième phase du plan d’allègement du confinement sanitaire au Maroc. Elle permet à M’diq-Fnideq de retrouver son ambiance estivale habituelle et son positionnement parmi les destinations les plus prisées en été. Très fréquentées en temps normal, les plages de M’diq-Fnideq sont, à l’instar de celles des autres préfectures et provinces, classées dans la «Zone I» (selon les critères fixés par les autorités sanitaires), ouvertes à nouveau au public sous conditions afin d’éviter le risque d’infection par les estivants au coronavirus. Elles font ainsi l’objet d’une vigilance et d’un contrôle en permanence de la police afin de permettre au public de respecter des règles sanitaires en vigueur.

Et ce conformément aux recommandations émises à l’issue des préparatifs menés à la réouverture des M’diq-Fnideq par le Comité national de gestion des plages de baignade au niveau du ministère de l’intérieur (dont la présidence est assurée par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement) ainsi que les décisions prises lors d’une série de réunions tenues sous la présidence du wali de la région de Tanger-Tétouan-Al-Hoceïma et du gouverneur de la préfecture M’diq-Fnideq en vue de préserver la santé et la sécurité des estivants.

Pour bien préparer la réouverture de leurs plages, les différentes zones côtières de la préfecture ont bénéficié, dernièrement, de campagnes de sensibilisation au respect des règles sanitaires dans ces lieux. Il s’agit, entre autres, d’éviter les rassemblements en vue de faire respecter les gestes barrières, la distanciation sociale, … Relativement respectueuse des règles sanitaires pendant la période de confinement, la population locale, comme les touristes, sont ainsi appelés à faire preuve de plus de discipline pour réussir la réouverture des plages dans les zones balnéaires. Notons que la préfecture M’diq-Fnideq est considérée parmi les hauts lieux du tourisme balnéaire, dont l’économie dépend grandement de ces plages.

A cet effet, les différents types de commerce, y compris de grande taille, ont longtemps attendu cette réouverture pour pouvoir se rattraper après un arrêt partiel ou total de leurs activités pendant le confinement.

A leur tête, les hôteliers qui ont opté, comme partout ailleurs, par la mise en place de packages bien adaptés aux familles marocaines, considérées comme clientèle cible en cette période exceptionnelle. Soulignons que le Nord vient d’ouvrir la plupart de ses plages méditerranéennes des destinations classées dans la zone I telles que celles M’diq-Fnideq, Tétouan et Al Hoceima. Les habitants et les visiteurs d’autres villes, dont de Tanger, Asilah et Larache, attendent la réouverture de leurs plages prévues au cours de cette semaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *