Nutrition maternelle et infantile : Le ministère de la santé sensibilise

Nutrition maternelle et infantile : Le ministère de la santé sensibilise

Plus de 15.000 enfants meurent chaque année avant même leur cinquième anniversaire

Le ministère de la santé en partenariat avec l’INDH et l’Unicef organise du 24 juin au 24 juillet une campagne nationale de sensibilisation sur la nutrition maternelle et infantile. Sous le slogan «Les 1.000 premiers jours… La base d’un avenir meilleur!», cette campagne à grande échelle, qui sera déployée chaque année, vise à promouvoir les actions essentielles en nutrition telles que l’alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse, l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de l’enfant, la diversification de l’alimentation de l’enfant à partir du sixième mois ainsi que la continuité de l’allaitement au sein jusqu’à l’âge de deux ans.

La campagne permettra de renforcer les connaissances des femmes enceintes ou allaitantes, de leurs familles et des communautés sur les avantages de l’adoption de ces pratiques favorables à la bonne santé et nutrition de la mère et de l’enfant. De nombreuses actions de sensibilisation sont prévues, notamment des webinaires destinés aux professionnels de la santé, des sessions interactives d’échanges avec les familles. Au programme figure également une campagne digitale et médiatique ainsi que des actions de sensibilisation de proximité dans les établissements de santé. Elle impliquera les départements concernés et secteurs partenaires ainsi que la société civile. Le ministère a préparé en collaboration avec ses partenaires un pack de supports audiovisuels et imprimés et des articles relatifs au thème qui seront mis à la disposition du public et des acteurs sur le portail www.sehati.gov.ma.

Il est important de signaler que le Maroc a enregistré des progrès significatifs en termes de réduction de la mortalité maternelle et infantile. Cela dit, des efforts sont encore requis, notamment en soins de qualité en périodes pré et post natales pour réduire les décès évitables maternels et néonatals qui constituent une grande part des décès survenant avant l’âge de 5 ans. Des disparités importantes persistent entre les milieux sociaux et les zones géographiques dans la répartition de ces progrès. Des efforts supplémentaires s’avèrent nécessaires pour remédier à ces inégalités persistantes. En effet, le ratio de la mortalité maternelle est deux fois et demie plus important en milieu rural (111.1 décès pour 100.000 naissances vivantes) qu’en milieu urbain (44.6 décès pour 100.000 naissances vivantes). Plus de 15.000 enfants meurent chaque année avant même leur cinquième anniversaire, dont 60% décèdent au cours des 28 premiers jours de leur vie. Dans ce sillage, le bureau de l’Unicef au Maroc avait lancé en 2020 un appel à consultation pour l’appui à la mise en place du «Dispositif d’accompagnement de la femme et de l’enfant durant les mille premiers jours de la vie» au Maroc. L’Unicef, en partenariat avec l’INDH et le ministère de la santé, a développé un projet tripartite dans le cadre du sous-programme «Amélioration de la santé et de la nutrition maternelle et infantile» – INDH phase III.

L’objectif étant de fournir l’appui technique nécessaire au ministère de la santé et à l’INDH pour améliorer l’accès aux services de nutrition et de santé maternelle, néonatale et infantile et de soutenir le développement de l’enfant dans les 1.000 premiers jours par la mise en place de concepts complémentaires dont le « dispositif d’accompagnement de la femme enceinte et de l’enfant durant les mille premiers jours de vie».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *