OFPPT : 3 Cités des métiers et des compétences attendues cette rentrée

OFPPT : 3 Cités des métiers et des compétences attendues cette rentrée

21 nouveaux établissements de formation professionnelle démarreront cette année

La rentrée 2021-2022 sera marquée par le démarrage des 3 premières Cités des métiers et des compétences (CMC) dans les régions de Souss-Massa (Agadir), l’Oriental (Nador) et Laâyoune-Sakia El Hamra (Laâyoune). La CMC de Souss-Massa disposera d’une capacité d’accueil de 3.420 places pédagogiques et garantira une offre de formation diversifiée dans des secteurs stratégiques tels que l’industrie, l’agriculture, la pêche, l’artisanat, le BTP, mais aussi dans des métiers innovants comme le digital et l’offshoring, qui se déclineront en 88 filières de formation, dont 60% sont nouvelles. Pour ce qui est de la CMC de la région de l’Oriental, l’établissement accueillera 2.920 stagiaires par an, leur offrant la possibilité de se former dans huit secteurs que sont l’industrie, la gestion et le commerce, le digital & offshoring, le tourisme & hôtellerie, l’agriculture, la santé, le BTP et le pôle services à la personne et à la communauté. La CMC de Laâyoune-Sakia El Hamra est dotée d’une capacité d’accueil de 2.000 stagiaires par an.

Elle comprendra un total de 46 filières, dont 70% nouvellement créées et ce, dans 6 secteurs d’activités majeurs, en phase avec l’écosystème de la région. Cette année connaîtra aussi le démarrage de 21 nouveaux établissements de formation professionnelle (EFP), ce qui portera le réseau de formation de l’OFPPT à 490 EFP. Ces nouvelles structures offriront une capacité additionnelle de près de 7.500 places pédagogiques en 1ère année. Concernant son offre de formation, l’Office maintient sa capacité à 400.000 places pédagogiques dont 229.100 en formation diplômante et 51.000 places pour les parcours professionnalisants

Le détail des 9 autres CMC

Au titre de 2022-2023, il est prévu le démarrage de 5 CMC dans les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Béni Mellal- Khénifra, Draâ-Tafilalet, Marrakech-Safi et Fès-Meknès. En juin dernier, l’OFPPT avait annoncé le démarrage des travaux de construction des Cités et des métiers de Marrakech-Safi et de Drâa-Tafilalet. Dotées d’une capacité d’accueil annuelle de 3.000 places pédagogiques pour Marrakech-Safi et de 2.000 places pour Drâa-Tafilalet, ces Cités proposeront des formations diplômantes couvrant les niveaux Qualification, Technicien et Technicien Spécialisé, auxquelles se rajouteront des formations qualifiantes de courtes durées (29% de l’offre globale pour Drâa-Tafilalet et 26% pour Marrakech-Safi). L’offre de formation à la CMC de Drâa sera déclinée en 48 filières, réparties en 32 filières nouvellement créées et 16 filières restructurées. Pour la CMC de Marrakech, elle offrira 74 filières dont 52 nouvelles et 22 restructurées. Les CMC Fès- Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca- Settat offriront des capacités d’accueil respectives de 3.140, 4.500 et 5.435 places pédagogiques.

Des antennes dédiées seront rattachées aux 3 Cités, à savoir l’Institut de formation dans les métiers de l’agroalimentaire de Meknès pour la CMC de Fès, l’Institut de formation dans les métiers de la santé de Rabat et l’Institut de formation dans les métiers de l’agro-industrie de Kénitra pour la CMC de Rabat, en plus de l’Institut de formation dans les métiers de la santé, qui sera rattaché à la CMC de Casablanca- Settat. En vue de garantir des parcours de formation adaptés aux profils des futurs stagiaires, les CMC dispenseront des formations qualifiantes qui représenteront respectivement 22%, 27% et 16% de l’offre globale pour Fès-Meknès, Rabat-Salé- Kénitra et Casablanca-Settat. Organisée en pôles métiers, l’offre de formation des 3 CMC sera déclinée en 82 filières pour Fès-Meknès dont 50 filières nouvellement créées et 32 restructurées, 106 filières pour Rabat-Salé-Kénitra réparties en 82 filières créées et 24 restructurées et 125 spécialités pour Casablanca-Settat, avec 84 nouvelles filières et 41 restructurées.

Au titre de 2023-2024, il est prévu le démarrage des CMC de Casablanca-Settat, Rabat-Salé- Kénitra, Guelmim-Oued Noun et Dakhla- Oued Eddahab. Ces futurs espaces privilégieront la formation en milieu professionnel par le biais de l’alternance et l’apprentissage, la maîtrise des langues, l’approche par compétences et les soft skills (compétences non techniques). La réalisation de 12 cités vise à créer des plateformes de formation professionnelle multisectorielles, destinées à accueillir, annuellement, un effectif de 34.000 stagiaires en formation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *