Olivier Aptel : «Cette année, un 7ème master en International Finance totalement dispensé en anglais»

Olivier Aptel : «Cette année, un 7ème master en International Finance totalement dispensé en anglais»

Entretien avec Olivier Aptel, directeur général et doyen de Rabat Business School de l’UIR

ALM : Comment se déroulera la rentrée universitaire au sein de Rabat Business School ?

Olivier Aptel : Nous parions sur une évolution positive et une levée progressive des contraintes sanitaires. Nous avons démarré l’année académique 2021-2022 le 13 septembre comme prévu, en accueillant virtuellement les étudiants et en leur proposant des activités de prise de contact, des cours liés aux soft skills et à la méthodologie avec une montée en puissance pour revenir à un mode 100% présentiel le 1er octobre prochain.

Quelles sont les offres de formation que vous proposez aux étudiants cette année?

Rabat Business School propose deux bachelors, l’IPM (International Program in Management) et l’IPL (International Program in Logistics) ainsi que plusieurs masters : Strategic and Digital Marketing, Finance et Économie Appliquée – CCA, Supply Chain Management, International Business, Human Resource Management et Programme Grande Ecole. Nous ouvrons cette année un septième master en International Finance totalement dispensé en anglais qui s’appuie sur notre salle des marchés Bloomberg qui est un superbe instrument de simulation et d’apprentissage dans les domaines de la finance. De plus, nous proposons un portefeuille complet de formations continues diplômantes et certifiantes, de la licence au master.
L’Executive MBA qui ouvrira sa deuxième promotion en janvier prochain est un peu le «flagship» de cette panoplie de formations exécutives avec un format de week-ends adapté à des participants en activité professionnelle.

Quatre masters de Rabat Business School ont été classés parmi les meilleurs au monde. Que représente pour vous cette intégration au classement QS ?

Cette intégration au classement QS World University Rankings s’inscrit dans la vision de Rabat Business School qui consiste à devenir la référence mondiale des Business Schools en Afrique. Ce classement souligne la qualité académique de nos programmes de formation et de recherche, la dimension internationale de l’Ecole ainsi que l’excellent niveau d’employabilité de nos diplômés. Il s’agit du classement le plus lu au monde et l’un des trois classements les plus réputés à l’échelle internationale aux côtés des classements du Times et de l’Université Jiao Tong de Shanghai.
Quatre masters de Rabat Business School ont en effet été classés parmi les meilleurs au monde, à savoir le master in Finance (FEA-CCA), le master in Management (Programme Grande Ecole), le master in Marketing (Strategic and Digital Marketing) et le master in Supply Chain Management. Cela nous conforte dans notre stratégie.

Pourquoi les étudiants choisissent-ils Rabat Business School et quels sont les profils qui étudient au sein de votre établissement?

Les étudiants choisissent de nous rejoindre en raison de la qualité de nos programmes mais également nos méthodes innovantes et interactives d’enseignement et nos parcours ancrés à l’international. Rabat Business School, avec ses 1.800 étudiants, est l’école de commerce la plus importante au Maroc. Nous bénéficions de l’accréditation nord-américaine AACSB, délivrée à seulement 5% des Business Schools dans le monde. C’est une très forte garantie de qualité qui couvre les enseignements, la recherche et la stratégie d’une institution d’enseignement supérieur.
Non seulement les diplômes de bachelor, master et doctorat de l’UIR bénéficient de la reconnaissance de l’État, mais ils sont en plus désormais labellisés par cette accréditation internationale qui permet à nos étudiants et à nos diplômés de poursuivre leurs études ou leur carrière professionnelle partout dans le monde. Il n’y a pas de profil type et nos étudiants nous viennent de différents horizons (baccalauréat ou licence d’établissements marocains ou étrangers) et sont tous désireux de s’armer de compétences managériales, d’ouverture interculturelle et de soft skills pour réussir leurs projets professionnels dans le contexte exigeant et compétitif d’aujourd’hui.

Un mot sur vos partenariats. Qu’apportent-ils à l’école et à vos lauréats ?

Nous disposons d’un réseau de partenaires à l’international qui est unique au Maroc, composé de plus de 110 accords de mobilité et de doubles diplômes avec des institutions réputées telles que HEC Montréal au Canada, Audencia en France, IE Madrid, Tongji University à Shanghai ou encore Purdue University aux US. Par exemple, un étudiant du Programme IPM – International Program in Management peut viser un double diplôme avec l’ESSCA à Angers ou à Paris. Un étudiant de master peut envisager un double diplôme avec HEC Montréal au Canada ou Tongji University à Shanghai.
La formule est au choix de l’étudiant, toutefois, pour être diplômé du bachelor ou du Programme Grande Ecole, l’échange académique est considéré comme une obligation de diplôme, et ce en vue de répondre aux attentes, de plus en plus exigeantes, des employeurs en matière de compétence d’agilité interculturelle, de capacités de communication en langues étrangères, notamment en langue anglaise, devenue une règle à Rabat Business School, mais également la capacité à s’adapter à un environnement international et pouvoir travailler au sein d’équipes multiculturelles, au Maroc comme à l’étranger.
Une autre vertu tient au fait que cette mobilité gratuite est basée sur la réciprocité. En effet, en échange de nos étudiants marocains envoyés chez nos partenaires, nous accueillons des étudiants internationaux venant diversifier les cohortes d’étudiants sur le campus de l’UIR, offrant ainsi de formidables opportunités de partage et d’apprentissage à notre communauté.

Une fois leur diplôme en poche, quelle trajectoire prennent vos diplômés ?

Nos diplômés occupent toutes les fonctions du management (marketing, finance, ressources humaines, logistique…) et dans tous secteurs d’activités. De plus en plus, cette génération d’étudiants est très regardante quant à la mission des entreprises qu’ils intègrent et notamment la responsabilité sociétale de leurs employeurs. Ils veulent donner du sens à leur engagement professionnel et pas seulement accéder à un statut social. Cela nous engage en tant qu’éducateurs au management mais cela engage également les entreprises qui les recrutent. Je ne suis pas certain que toutes les entreprises, que ce soit au Maroc ou ailleurs, soient prêtes à adapter leur mode de fonctionnement et leur culture à cette génération. On voit d’ailleurs beaucoup de jeunes diplômés changer d’employeur après avoir passé deux ou trois années seulement dans une entreprise. Un autre fait marquant tient au fait que 80% des métiers du futur ne sont pas encore inventés ! Cela veut dire que notre responsabilité est «d’équiper» nos étudiants en compétences et en outils adaptés à cette incertitude. Les rendre agiles et adaptables. Tout ce que l’on sait aujourd’hui, c’est que les métiers de demain imposeront beaucoup d’agilité interculturelle, de l’ouverture d’esprit, de la culture générale et la maîtrise de l’anglais. C’est en ce sens que la proposition de Rabat Business School a été conçue, qui valorise la mobilité internationale, le learning by doing et la langue anglaise.

La crise sanitaire a impacté l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Vos lauréats parviennent-ils à trouver facilement un emploi? Quel est votre taux d’employabilité en tenant compte du contexte actuel?

Dans le cadre de l’accompagnement et du suivi de nos lauréats nous procédons régulièrement à des enquêtes sur l’employabilité. La dernière enquête de décembre 2020, qui a principalement ciblé les programmes masters ainsi que le programme d’excellence, le Programme Grande École a révélé des résultats satisfaisants avec un taux global d’insertion professionnelle de 84%. Il était même de 90% pour le Programme Grande École.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *