Opération «Coeurs Généreux»

Déjà en l’an 2000, l’association « L’Heure Joyeuse » et Unilever Maghreb, à travers sa marque OMO, ont fait converger leurs efforts pour mener au Maroc une opération faisant appel à la générosité de la population sous le nom de « Coeurs Généreux ». Elle a connu une réussite dans les villes où elle a été menée, à savoir Casablanca, Rabat et Marrakech.
Plus de 13 tonnes de vêtements ont été collectés, lavés, remis en état et ensuite redistribués aux personnes nécessiteuses via « l’Heure Joyeuse ».
L’opération « Coeurs Généreux » consiste, en fait, à un appel à la générosité de l’ensemble des Marocains en collectant des vêtements usagés pour que l’Association s’occupe du reste. La totalité des moyens et des frais de logistique, nécessaires à la mise en place de cette opération, a été prise en charge par Unilever Maghreb tant sur le plan humain (agents collecteurs, contrôleurs, laveuses, trieuses etc…) que sur le plan matériel (stands, bacs, parcs automobiles pour le transport etc…). Dans sa seconde édition, « Opération Coeurs généreux » a été un grand succès.
En effet, près de vingt tonnes de vêtements ont été collectés. « C’est extraordinaire ce que les Marocains répondent favorablement et en masse à ce genre d’opération », a déclaré la présidente, Mme Leila Chérif, manifestant ainsi sa satisfaction de la réussite de l’opération lors de la conférence de presse qui a eu lieu au siège de l’association. Et d’ajouter : Il faut signaler que ce qu’ont fait les citoyens marocains est un acte volontaire de solidarité. Car beaucoup de gens, notamment à Marrakech, Agadir et Tanger, ont accompli un grand déplacement pour faire leurs dons à l’unique magasin Marjane qui n’est pas à côté de chez eux. ».
Le succès de cette année consacre ainsi la générosité des Marocains. Plus de dix tonnes de vêtements ont été collectés à Casablanca, près de six tonnes à Rabat-Salé, une tonne et demie à Marrakech, 934 kg à Agadir et 758 kg à Tanger. A la question sur le pourquoi des dons vestimentaires, Mme Chérif a répondu : « Parce que le besoin en vêtements reste vital, parfois avant même la nourriture, car il touche à la dignité de l’être humain. Les enfants des rues peuvent se nourrir n’importe où et n’importe comment, mais ils ne peuvent se débarrasser de leurs vêtements sales qui leur collent à la peau. Quand nous les emmenons à l’Heure joyeuse, ils demandent uniquement les douches et la propreté, ne se souciant pas du tout de la nourriture. Un enfant de la rue n’est pas accepté dans les bains publics même s’il possède de quoi payer. En fait, c’est une autre forme de lutte contre la pauvreté ». Cela va sans rappeler qu’un certain nombre de dons ont été constitués de vêtements neufs. D’autre part, et même si ce n’était pas prévu dans le programme de « Coeurs généreux », l’association a fait profiter de ces dons les victimes des dernières inondations, notamment à la ville de Mohammedia où 500 familles ont profité d’un lot complet de vêtements pour cinq personnes (le père, la mère et trois enfants). Et si cette opération a été menée avec la participation très active d’Unilever Maghreb ; la porte demeure ouverte devant n’importe quel intervenant désirant venir en aide aux démunis.
L’Heure Joyeuse soutient toute offre d’opération dans le genre quel que soit le partenaire, du moment que les populations pauvres seront les premiers bénéficiaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *