Pass sanitaire français : Une 3ème dose de Pfizer ou Moderna pour les Marocains vaccinés avec Sinopharm

Pass sanitaire français : Une 3ème dose de Pfizer ou  Moderna pour les Marocains vaccinés avec Sinopharm

L’immunité collective devrait être atteinte avant la fin de l’année au Maroc

l’OMS avait indiqué le 2 septembre dernier que 9 pays africains, dont le Maroc, l’Afrique du Sud et la Tunisie, ont déjà atteint l’objectif mondial de vaccination fixé en mai par l’Assemblée mondiale de la santé, l’organe décisionnel suprême de l’OMS.

La vaccination au Maroc atteint un niveau encourageant. Si l’on prend en considération l’objectif de 28 millions de personnes à vacciner (25 millions (plus de 18 ans) + 3 millions d’élèves scolarisés (12-17 ans) ), le taux des personnes complétement vaccinées atteint les 65%. A ce rythme et avec de nouvelles livraisons de doses de vaccin, l’immunité collective devrait être atteinte avant la fin de l’année. Signalons que le Maroc a reçu le vendredi 24 septembre 4 millions de doses du vaccin Sinopharm.

D’autres livraisons sont prévues dans les prochains jours. Ces nouveaux arrivages permettront de maintenir la vaccination à un rythme soutenu. Dans son bulletin quotidien sur la situation épidémiologique publié samedi 25 septembre, le ministère de la santé précise que le nombre de primo-vaccinés a atteint 21.915.897. Quant au nombre de personnes complètement vaccinées (1ère et 2ème doses), celui-ci s’élève à 18.357.489. Rappelons qu’à ce sujet, l’OMS avait indiqué le 2 septembre dernier que 9 pays africains, dont le Maroc, l’Afrique du Sud et la Tunisie, ont déjà atteint l’objectif mondial de vaccination fixé en mai par l’Assemblée mondiale de la santé, l’organe décisionnel suprême de l’OMS. L’objectif fixé consistait à vacciner 10% des groupes les plus vulnérables contre la Covid-19 avant la fin du mois de septembre.

Par ailleurs, les Marocains et les Français résidant à l’étranger (ayant été vaccinés avec le vaccin Sinopharm) désirant voyager en France peuvent désormais bénéficier du pass sanitaire français, mais à une condition. Ils devront recevoir une dose supplémentaire de Pfizer ou Moderna, selon un nouveau décret du gouvernement français paru jeudi au Journal officiel. Selon ledit décret, «les personnes vaccinées contre la Covid-19 avec les vaccins chinois Sinovac ou Sinopharm peuvent bénéficier du pass sanitaire français, à condition de recevoir une dose supplémentaire d’un vaccin à acide ribonucléique (ARN) messager, c’est-à-dire une dose des vaccins Pfizer ou Moderna». Ainsi, ces personnes pourront recevoir leur pass sanitaire 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager. Il est important de rappeler que quatre vaccins anti-Covid sont autorisés dans l’Union européenne par l’Agence européenne du médicament (EMA) et la Commission européenne: ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johnson & Johnson).

Mais au niveau mondial, l’OMS en reconnaît d’autres, à savoir les vaccins chinois Sinopharm et Sinovac, mais aussi des versions du vaccin AstraZeneca qui lui sont équivalentes mais fabriquées hors Union européenne, comme le vaccin Covishield indien. Jusqu’à présent, les personnes vaccinées avec les vaccins chinois, qui nécessitent deux doses, ne pouvaient obtenir de pass sanitaire en France sans repasser par une vaccination complète avec l’un des vaccins reconnus. Désormais, une troisième dose de vaccin ARNm suffira. Elle devra être faite «au moins quatre semaines après la dernière injection réalisée à l’étranger», a précisé la Direction générale de la santé (DGS) dans une note destinée aux soignants.

Pour pouvoir bénéficier de cette troisième dose, ces personnes «devront présenter la preuve papier ou numérique de leur vaccination complète (c’est-à-dire de chaque injection réalisée à l’étranger)». Si elles n’ont eu qu’une seule dose de vaccin chinois, elles «devront recevoir deux doses de vaccin à ARNm afin de compléter leur schéma vaccinal et ainsi obtenir leur passe sanitaire en France», souligne la DGS. En revanche, le problème ne se pose pas pour les personnes vaccinées avec deux doses d’une des versions d’AstraZeneca fabriquées pour le marché extra-européen. Elles peuvent déjà obtenir leur pass sanitaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *