Société

Piratage : Meknès dans le collimateur

© D.R

Descente anti-piratage spectaculaire dans la ville de Meknès ! L’après-midi de mardi dernier marquerait, certes, les vendeurs de CD piratés de la cité ismaélienne. Et pour cause, le grand nombre et des CD saisis et des agents de police. « Dans huit différentes zones de Meknès, nous avons effectué, dans l’après-midi de mardi dernier, une grande descente anti-piratage », affirme Khalid Noukri, le secrétaire général de l’Association professionnelle des producteurs et éditeurs de phonogrammes (Appep).
Cette opération a été en fait menée conjointement par l’Appep, le Centre cinématographique marocain et la Chambre marocaine de distribution des films vidéo.
Et d’ajouter : « Ce sont près de 52 policiers qui ont constitué la force de cette opération de saisie des CD piratés. Nous avons mis la main ainsi sur 30.000 CD, huit ordinateurs, 16 graveurs, une imprimante-scanner, deux autres imprimantes ainsi qu’un coupe-jacket professionnel ». Dans cette descente musclée, il y avait également l’arrestation de 17 personnes.
«Avant de localiser ces points de vente, nous avons effectué des visites en catimini durant des semaines et nous avons déposé une plainte auprès du préfet de police de cette ville », précise Khalid Noukri.
Ces 17 interpellés devaient comparaître hier devant le procureur du Roi près le Tribunal de première instance de la ville de Meknès. Et ce n’est pas la première fois qu’une descente anti-piratage mène les vendeurs de CD piratés devant la justice. À titre d’exemple, à Fès, en début du mois d’août, des peines d’un mois à un an de prison ferme ont été prononcées à l’encontre de 15 personnes impliquées dans une affaire de piratage de CD.
Le Tribunal de première instance de la capitale spirituelle a condamné sept mis en cause à un mois d’emprisonnement ferme assorti de 3.000 dirhams d’amende, quatre autres à deux mois de prison ferme assortis de 5.000 dirhams et une autre personne à six mois de prison ferme et une amende de 5.000 dirhams. Pour les deux autres inculpés, le tribunal les a condamnés à sept mois de prison ferme assortis respectivement de 6000 et 7700 dirhams d’amende. La plus grande sanction prononcée dans cette affaire a été d’un an de prison ferme en plus d’une amende 10.000 dirhams.
Mais en plus de ces peines, le tribunal a condamné ce groupe à verser une somme de 50.000 dirhams de dommages et intérêts à dix sociétés victimes de piratage.
Cette descente spectaculaire de Meknès suivant celle de Casablanca et de Fès, laisse présager que la chasse anti-piratage prendra plus d’ampleur. «Avec cette opération, c’est une ville en moins !», s’est félicité Khalid Noukri.
Quant à la destruction de ces 30.000 CD saisis, et selon les procédures administratives en vigueur, elle n’aura lieu qu’après la prononciation d’un jugement définitif dans cette affaire.  

Articles similaires

SociétéUne

Situation matrimoniale, éducation, santé… Radioscopie des réfugiés au Maroc

Plus de 8 chefs de ménages réfugiés sur 10 sont des hommes....

Société

Financement et économie de la santé : Remise des diplômes à la première promotion des cadres de la CNOPS

Le partenariat entre la CNOPS , la Fondation lalla Salma et l’Ecole...

Société

Suite à des tentatives d’arnaque- Données personnelles : L’alerte de la Cnops

La Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) vient de lancer...

SociétéUne

Visa Schengen : Les Marocains ont soumis 591.401 demandes en 2023

Le Maroc est le quatrième pays d’origine ayant déposé le plus de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux