Plus de 9,2 millions DH pour le cimetière modèle à Al Hoceima

Plus de 9,2 millions DH pour le cimetière modèle à Al Hoceima

L’appel d’offres pour la réalisation du projet vient d’être lancé

A l’instar d’autres villes du Nord telle que Martil et Tanger, Al Hoceima sera dotée d’un cimetière modèle et ses annexes à la hauteur des attentes de la population locale et celle des zones avoisinantes. D’une enveloppe budgétaire globale de plus de 9,2 millions de dirhams, ce projet, qui est le fruit d’une convention de partenariat entre le ministère de l’intérieur, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN) ainsi que les conseils élus dont celui de la province et la commune d’Al Hoceima-vient à point nommé. Car la plupart des cimetières de la province sont quasiment saturés et ne peuvent pas continuer encore longtemps à accueillir des morts. Le lancement d’appel d’offres pour la création de ce cimetière modèle commun entre Al Hoceima et les autres communes avoisinantes vient d’être lancé. S’étendant sur une superficie totale d’environ 17 hectares à Ajdir, cette nouvelle structure funéraire permet de répondre aux ambitions de cette province, qui connaît plusieurs grands chantiers, dont la plupart d’entre eux sont prévues d’être réalisées dans le cadre du programme de développement spatial «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit».

Ce projet est inspiré des expériences déjà opérationnelles et réussies, permettant d’offrir un espace funéraire digne d’un lieu de repos éternel pour les morts et selon la religion musulmane. Il prévoit l’aménagement, en plus des emplacements réservés aux sépultures, des entres-tombes et des allées pour le passage des visiteurs. Il s’agit également des locaux pour accueillir des services administratifs et funéraires, d’un lieu de prière et d’un parking. Et à l’instar d’autres cimetières modèles, cette nouvelle structure funéraire sera raccordée aux réseaux d’approvisionnement d’eau potable, d’électricité et d’assainissement liquide. Ce projet prévoit l’installation d’éclairage public et l’aménagement de l’espace extérieur de ce projet.

Rappelons que Martil abrite le premier cimetière modèle au niveau de la région du Nord. D’un investissement global de près de 8 millions de dirhams, ce cimetière est opérationnel depuis plus d’une dizaine d’années . Il se distingue par son architecture et le bleu de ses tuiles spécifiques aux zones côtières méditerranéennes, mais aussi par les allées et les sépultures d’un blanc laiteux à l’intérieur de cet espace funéraire. Dans ce sens, Tanger a voulu suivre l’exemple réussi de Martil en créant un nouveau cimetière modèle sur une superficie globale de plus de 20 hectares dans la zone Rahrah. Lancé il y a plus de huit ans, ce projet, dont les travaux ont pris de retard sur le calendrier prévu, s’inscrit dans le cadre d’un grand projet intégré englobant d’autres structures visant à offrir tous les services funéraires selon la religion musulmane et les normes en vigueur.

Parmi lesquels, figurent le centre médico-légal (avec un grand laboratoire, des casiers frigorifiques,…), une mosquée ainsi que des services funéraires et administratifs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *