CouvertureSociétéUne

Population, santé, conditions d’habitation… Le HCP livre son bilan sur les indicateurs sociaux

© D.R

Le HCP signale une baisse continue du taux d’accroissement global et naturel de la population. En 2022/2023, le taux d’accroissement global est de 9,6 ‰ et le taux d’accroissement naturel de 10,8‰.

Rapport: Le Haut-Commissariat au Plan a publié l’édition 2024 de son rapport «Les indicateurs sociaux du Maroc». Un recueil riche en données qui dresse un portrait social. Les détails.

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de publier l’édition 2024 des indicateurs sociaux du Maroc. Ce document est un recueil d’indicateurs sur la population et la famille, l’éducation et la formation, la santé, l’emploi et le chômage, l’habitat, la croissance, les revenus et les niveaux des ménages ainsi que la culture et les loisirs. Selon le document, au 1er juillet 2023, la population marocaine s’élevait à 37,02 millions avec un taux de féminisation de 50,2% et un taux d’urbanisation de 64,8% en 2023 contre 64,3% en 2022. Le HCP explique que cet élargissement de l’urbanisation est une résultante combinée de l’exode rural, du développement du périmètre des villes et du reclassement de certaines localités rurales. Il ressort de la pyramide des âges en 2023 une baisse de la part des enfants (du tiers au quart) en raison de la baisse de la fécondité durant ces trois décennies. L’indice synthétique de fécondité est de 2,05 enfants par femme en 2023 contre 2,21 en 2014. Il est descendu en dessous du seuil de remplacement qui est de 2,1.

Cet indice est légèrement plus élevé en milieu rural (2,36) qu’en milieu urbain (1,87). Le vieillissement de la population se confirme davantage ( +4,8 points) en raison de l’allongement de l’espérance de vie. En effet, le HCP note une hausse de la population âgée de 60 ans et plus et de celle en âge d’activité (15-59 ans). Elles sont de 12,7% et 62,4% respectivement. Dans son rapport, le HCP note que la longévité est plus importante parmi les femmes (78,8 ans avec un écart de genre de 3,5 ans, surtout en milieu urbain 82,2 ans). Le taux de dépendance démographique est de 60% en 2023. Signalons que le taux de dépendance démographique est le rapport entre l’effectif de la population d’âges généralement inactifs (enfants « moins de 15 ans » ou personnes âgées) et l’effectif de la population en âge de travailler.

A ce sujet, on note une hausse de 7 points de la dépendance des seniors entre 2004 et 2023 et une baisse de 11 points de la dépendance démographique des enfants durant cette période. La dépendance des seniors est plus prononcée parmi les femmes et parmi les ruraux. Par ailleurs, le HCP signale une baisse continue du taux d’accroissement global et naturel de la population. En 2022/2023, le taux d’accroissement global est de 9,6 ‰, le taux d’accroissement naturel est de 10,8 ‰ et le taux brut de mortalité (5,1‰). Quant au taux de migration nette, il est de -1,3‰ (5,8‰ en milieu urbain et -14,1‰ en milieu rural). Par ailleurs, on relève une baisse de l’âge au premier mariage parmi les femmes, surtout en milieu rural et une hausse maintenue de l’âge au premier mariage parmi les hommes, plus marquée en milieu urbain. L’âge de primo-nuptialité est de 25,5 ans pour les femmes contre 31,9 ans pour les hommes. Concernant les mariages, les chiffres sont en baisse avec 251.800 actes établis en 2022 contre 269.900 en 2021. En revanche, les divorces ont augmenté. Leur nombre a atteint 27.530 en 2022 contre 26.900 en 2021.

L’âge de primo-nuptialité est de 25,5 ans pour les femmes contre 31,9 ans pour les hommes.

Santé : 7,6 médecins pour 10.000 habitants

S’agissant de l’infrastructure sanitaire, le HCP qui s’appuie sur les données du ministère de la santé signale que le nombre total des établissements de soins de santé de base est de 3.015 en 2022 contre 2.985 en 2021. Le nombre des établissements hospitaliers est de 170 en 2022 contre 165 en 2021. La capacité litière théorique est de 27.401 en 2022 alors qu’elle était de 26.711 en 2021. En dépit de son amélioration, la densité médicale demeure faible avec 7,6 médecin pour 10.000 habitants en 2022 et la densité paramédicale est de 10,1. Selon la carte sanitaire, les médecins restent concentrés dans les régions de Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat (où exercent plus de la moitié).

Des progrès importants ont été réalisés concernant la santé maternelle. Le taux de mortalité maternele a été réduit de 35% entre 2010 et 2018, passant de 112 à 72,6 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes. Cette baisse notable du taux de mortalité maternelle est due, entre autres, à l’amélioration de la couverture des soins prénatals offerts aux femmes et ceux liés à l’accouchement assistés par un personnel médical qualifié ou dans un milieu surveillé. Cela dit, le taux rural reste 2,5 fois plus élevé qu’en milieu urbain, soit 111,1 contre 44,6 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes, en 2018. Quant au taux de mortalité néonatale, celui-ci a été ramené de 21,7‰ à 13,6‰. Cette baisse est plus prononcée parmi les garçons (-13,2 points) et parmi les ruraux (-8,4 points). Pour sa part, la mortalité des enfants de moins de 5 ans a baissé de 30,5‰ à 22,2‰.

 

Le nombre total des établissements de soins de santé de base est de 3.015 en 2022 contre 2.985 en 2021.

Le taux moyen d’occupation est de 1,4 personne par pièce

Dans son rapport, le HCP s’est aussi intéressé aux conditions d’habitation et l’accès des ménages aux services sociaux de base. Selon les données du HCP, 75% des ménages occupent leur propre logement. Ils sont plus nombreux en milieu rural (92,8%) qu’en milieu urbain (67,3%). La location ne représente que 15,7%, et prévaut plus en milieu urbain (22%). S’agissant de la densité d’occupation, deux tiers des ménages vivent dans des logements de 2 à 3 pièces (près de trois quarts dans les villes). Le taux moyen d’occupation est de 1,4 personne par pièce au niveau national (1,6 en milieu rural et 1,4 dans les villes). Les logements de type rural, suivis de maisons marocaines modernes prévalent en milieu rural. En revanche, dans les villes, ce sont plutôt les maisons de type marocain moderne, suivies des appartements qui prévalent. Le HCP relève que l’urbanisation rapide engendre la prolifération des taudis, ce qui induit des pressions sur les ressources et sur les infrastructures et les services de base et l’aggravation de l’espace environnant.

L’accès à l’électricité est quasi généralisé (99,2%) en 2022. Le déficit en milieu rural a été rattrapé (98%), avec un gain de 41,2 points comparé au taux de 2005. Pour ce qui est du taux d’accès des ménages à une source améliorée d’eau potable, il est de 93,8% en 2022 (82% en milieu rural, avec un gain de 22,9 points par rapport à 2005). Le taux d’accès aux services d’assainissement liquide, y compris les fosses septiques ou simples, est de 97,7% en 2022. Un taux de raccordement quasi généralisé dans le milieu urbain (93,6%). En milieu rural, ce taux demeure très faible (6,5%), en raison de la nature du relief et de la dispersion des habitations. L’utilisation des fosses est l’alternative la plus adaptée et répandue, 86,3 % en milieu rural (dont 8,5% sont septiques et 77,8 % sont simples). A noter que 94,9% des ménages urbains bénéficient des services communaux de collecte des déchets domestiques. Cette proportion n’est que de 8,7% en milieu rural.

 

Indicateurs clés

Le vieillissement de la population se confirme davantage (+4,8 points) en raison de l’allongement de l’espérance de vie. La population âgée de 60 ans et plus et celle en âge d’activité (15-59 ans) ont augmenté. Elles sont de 12,7 et 62,4% respectivement.

L’indice synthétique de fécondité est de 2,05 enfants par femme en 2023 contre 2,21 en 2014. Cet indice est actuellement en dessous du seuil de remplacement qui est de 2,1.

En dépit de son amélioration, la densité médicale demeure faible avec 7,6 médecins pour 10.000 habitants en 2022 et la densité paramédicale est de 10,1 pour 10.000 habitants.

75% des ménages occupent leur propre logement. Ils sont plus nombreux en milieu rural (92,8%) qu’en milieu urbain (67,3%). La location ne représente que 15,7%.

Articles similaires

ActualitéUne

INDH: un 19ème anniversaire sous le signe de la sensibilisation et de la mobilisation sur l’importance vitale des 1000 premiers jours de la vie d’un enfant

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) célèbre, samedi, le 19ème anniversaire...

ActualitéSociétéUne

Ait Taleb lance à Boujdour les services de six centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait...

EconomieUne

Écotourisme : Trois sites bientôt aménagés à Ifrane

Le Maroc compte plusieurs zones forestières et a conçu une stratégie (Forêts...

ActualitéUne

L’ambassadeur Amrani rencontre Ajay Banga: ferme volonté de renforcer la coopération entre la Banque mondiale et le Maroc

Moins d’un an après avoir organisé avec succès ses Assemblées annuelles à...