Pour 3,8 millions DH : Agadir dotée d’un système de vidéoprotection composé de 220 caméras

Pour 3,8 millions DH : Agadir dotée d’un système de vidéoprotection composé de 220 caméras

3,8 millions DH est le montant alloué pour l’installation et la mise en service d’un système de vidéoprotection dans la ville d’Agadir.

Les travaux de ce nouveau projet portent sur un réseau de vidéoprotection composé d’un minimum de 220 sites équipés et reliés à un centre de commandement. La Société de développement local Agadir Souss-Massa Aménagement SA (SDL) ouvre un nouveau chantier au niveau d’Agadir et qui concerne les prestations de maîtrise d’oeuvre pour la mise en place d’un système de vidéoprotection dans la ville. Dans les détails, celle-ci vient de lancer un appel d’offres qui s’adresse aux personnes physiques ou morales exécutant des prestations d’études et de maîtrise d’oeuvre dans les domaines D13, D15 et D18.

Ainsi, ce système porte sur l’installation d’un réseau de près de 220 sites de caméras avec l’ensemble des dépendances nécessaires à son fonctionnement comprenant notamment les composantes suivantes : le génie civil y compris les tranchées, micro- tranchées, les massifs, les socles, les poteaux, les mats, les regards, les chambres, les réseaux d’alimentation électrique, les réseaux de transmission, les équipements de la vidéoprotection, les salles d’exploitation centrales et déportées, les data centers, les salles techniques (salles machines) centrales et déportées, l’intégration des systèmes informatiques, et les logiciels métiers pour la vidéoprotection y compris l’analyse vidéo, reconnaissance faciale. D’après l’appel d’offres publié par la SDL, «le bureau d’études techniques est tenu de constituer un dossier le plus complet possible afin d’assurer l’exécution des marchés des travaux selon les règles d’art.

L’objectif étant d’assurer un fonctionnement cohérent et optimal de l’ensemble des composantes du système de vidéoprotection ». Selon la même source, ce projet est mené en étroite collaboration avec les services concernés de la Direction générale de la sureté nationale, les autorités locales, la Société Agadir Mobilité et le département du ministère de l’équipement. Le délai d’exécution des travaux tout corps d’état pour de ce projet, donné à titre indicatif, est de 30 mois. Alors que l’ouverture des plis est prévue pour le premier octobre prochain. Cette initiative vient pour lutter contre la criminalité, et également pour renforcer le sentiment de sécurité au niveau des quatre coins de la ville d’Agadir qui connaît une importante extension urbaine. Pour rappel, le projet de la mise en place d’un système de caméras de surveillance s’inscrit dans le cadre du programme de développement urbain de la ville d’Agadir (2020-2024), dont la cérémonie de lancement a été présidée par SM le Roi Mohammed VI en février 2020.

Ce dernier totalise 94 projets pour un coût global de 6 milliards 297,97 millions de dirhams. Ainsi, 25 projets sont en cours de réalisation dont un projet achevé (20 terrains de proximité). L’ensemble des projets en cours de réalisation totalise un coût global de 3 milliards 778,5 millions de dirhams, soit 60% du coût global du programme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *