Première édition du Festival de la science à Safi : Mettre la science à la portée de tous

Première édition du Festival de la science à Safi : Mettre la science à la portée de tous

La décision de se lancer dans l’aventure de la création de ce festival répond à une conviction forte : celle que la société a plus que jamais besoin de s’approcher des sciences.

Biodiversité, corps, taxidermie, robotique… De l’anthropologie à l’archéologie, en passant par l’astronomie, la première édition du Festival des sciences propose d’alimenter nos connaissances en faisant entrer le public, les amateurs, les étudiants et les professionnels dans le jeu des sciences.

Ouvert à tous, convivial et gratuit, cet événement est organisé en collaboration et en partenariat avec Act4Community. Organisé du 18 au 22 février et prévoyant d’accueillir plus de 6.000 visiteurs, ce festival se décline en discussions libres, conférences, plénières, spectacles, expositions, projections et activités aussi ludiques que didactiques.

Il offre également l’occasion de se projeter à l’intérieur du corps humain,  de s’essayer à des expériences et des manipulations quelquefois loufoques et même d’admirer les constellations dans un planétarium.

Durant ces cinq jours, le festival accueille des élèves mais également des étudiants et le grand public afin de participer à des ateliers scientifiques.

La décision de se lancer dans l’aventure de la création de ce festival répond à une conviction forte : celle que la société a plus que jamais besoin de s’approcher des sciences.

«L’événement a pour vocation de sensibiliser le grand public aux sciences et aux nouvelles technologies et de permettre aux jeunes de s’ouvrir aux carrières scientifiques», a déclaré Hicham Maataoui, directeur du festival.

Au travers de laboratoires, d’animations et d’expositions, l’événement met le monde de la science et des technologies à la portée de tous.

«Grâce à la technologie, on parvient à rendre toute chose compliquée attractive et simple au grand public qui au départ n’est absolument pas conquis par le sujet. Car la technologie a bien souvent suscité des vocations», analyse un scientifique.

L’engouement pour ce festival s’est vite fait ressentir comme en témoigne le nombre important des curieux de la science venus découvrir cet événement.

Les organisateurs croient d’ailleurs pouvoir dupliquer cette expérience, bien qu’elle soit encore à sa première édition, dans d’autres villes du Royaume.

«Aujourd’hui nous sommes convaincus que le Festival de la science sera organisé dans d’autres villes du Maroc, notamment Marrakech et Rabat, qui seraient programmées au futur. Nous espérons que cette expérience profitera à de nombreuses villes du Maroc car ces événements permettent de démystifier la science perçue souvent comme difficile et réservée à l’élite», affirme M. Maataoui.

Pour joindre l’utile à l’agréable, le festival organise également une compétition intitulée «Ma thèse en 180 secondes» qui aura lieu ce vendredi. L’objectif est d’aider les doctorants qui sont en cours de travaux de recherches de venir présenter leur sujet en trois minutes de façon simplifiée pour le grand public

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *