Préscolaire : le taux de scolarisation grimpe à 72,5% avec 910.428 inscrits en 2019-2020

Préscolaire : le taux de scolarisation grimpe à 72,5% avec 910.428 inscrits en 2019-2020

Bilan positif de la 2ème année d’application du programme national de généralisation

Le taux de scolarisation en préscolaire dans le milieu rural a connu, lui aussi, une amélioration significative pour atteindre un taux de 62,4% au titre de l’année scolaire 2019-2020, contre seulement 35,4% en 2017-2018. Le pourcentage de scolarisation des filles a nettement augmenté en passant de 45% à 68,9%, soit une progression d’environ 24 points.

Le Programme national de généralisation et de développement du préscolaire va bon train. Le ministère de l’éducation nationale a dévoilé ce lundi 20 juillet le bilan de la deuxième année de l’application de ce programme. A noter qu’une rencontre nationale s’est tenue samedi dernier pour dresser un état des lieux de la deuxième année de mise en œuvre de ce programme ainsi que du plan d’action 2020-2021. Les statistiques du ministère sont encourageantes. Au total, 910.428 enfants ont été inscrits en préscolaire au titre de l’année scolaire 2019-2020, soit un taux de 72,5%.

Ils n’étaient que 699.265 inscrits au cours de l’année 2017-2018 (taux de 49,60%), avant le lancement officiel de ce programme le 18 juillet 2018. Du côté des ressources humaines, le ministère a fait savoir que 46.519 éducatrices et éducateurs ont été mobilisées dans le cadre de ce programme, soit 6.583 en plus. Les infrastructures ont également été renforcées avec la création de 4.541 classes supplémentaires pour atteindre un total de 47.682 classes. Le bilan fait également ressortir que le taux de scolarisation en préscolaire dans le milieu rural a connu, lui aussi, une amélioration significative pour atteindre un taux de 62,4% au titre de l’année scolaire 2019-2020, contre seulement 35,4% en 2017-2018.

Le pourcentage de scolarisation des filles a nettement augmenté en passant de 45% à 68,9%, soit une progression d’environ 24 points. A noter que la part du préscolaire public dans le secteur se situe désormais à 23%, contre 13% au cours de l’année scolaire 2017-2018. En revanche, l’enseignement traditionnel a vu sa part diminuer en passant de 63% à 50%. En vue de promouvoir le préscolaire, plusieurs mesures ont été prises par le ministère à travers entre autres la tenue d’ateliers de formation en la matière au profit des formateurs et inspecteurs pédagogiques. Le ministère a également élaboré un guide de procédures encadrant les opérations relatives à la conclusion de conventions de partenariat avec les associations partenaires chargées de la gestion des classes du préscolaire intégrées dans les établissements d’enseignement public.

Le ministère est déterminé à poursuivre ses efforts en coopération avec les différents partenaires nationaux et internationaux, afin de généraliser un préscolaire de qualité dans les délais fixés dans le cadre de la loi-cadre relative au système d’éducation et de formation par le biais de la mobilisation des ressources financières et humaines requises. Rappelons qu’a travers ce programme national, le ministère vise la généralisation du préscolaire sur une période de 10 ans. Dans le cadre de son plan d’action 2019-2022, le ministère de l’éducation nationale s’est donné pour objectif d’atteindre un taux de 57,50% en 2019-2020 au niveau de la scolarisation des enfants d’âge préscolaire, 61,71% en 2020-2021 et 67% en 2021-2022.

Pour assurer et généraliser un préscolaire de qualité, il faut non seulement les moyens financiers mais aussi d’importantes ressources humaines et les infrastructures nécessaires pour accueillir les enfants. La réalisation de ce programme nécessitera 58.000 classes supplémentaires.

Le développement professionnel et le soutien à l’égard des éducateurs représentent un impératif de qualité. C’est dans ce sens que le Maroc s’est attelé à la remise à niveau de 27.000 éducatrices et éducateurs, ainsi que la formation de 58.000 nouveaux éducateurs prévue sur toute la période 2018-2028. En outre, le programme prévoit la mise à niveau des espaces de l’enseignement préscolaire traditionnel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *