Procès à distance : 12.000 détenus retrouvent la liberté immédiatement après le prononcé du jugement

Procès à distance : 12.000 détenus retrouvent la liberté immédiatement après le prononcé du jugement

Les tribunaux ont statué à distance sur plus de 133.000 affaires, permettant la libération d’environ 12.000 détenus, immédiatement après le prononcé du jugement, à raison de 1.000 détenus par mois, a indiqué, mardi à Rabat, le Premier président de la Cour de cassation, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Abdennabaoui.
Ce dernier s’exprimait lors d’une conférence nationale organisée par le ministère de la justice sous le thème «Les litiges à distance et les garanties d’un procès équitable».
Le Maroc a pu se doter en quelques semaines d’une structure logistique adaptée pour le déroulement à distance des procès, et ce grâce à l’effort «considérable» consenti par les juges, les fonctionnaires des tribunaux et des parquets et les avocats, ainsi qu’à la contribution remarquable de certaines instances à l’amélioration des prestations électroniques, a-t-il relevé, notant que cette avancée a permis aux tribunaux de traiter les dossiers sans exposer la vie des détenus au risque.

M. Abdennabaoui s’est également félicité des efforts «colossaux» déployés par les juges, les greffiers et les cadres du bureau de greffe ainsi que les avocats pour garantir le déroulement des procès dans le plein respect des mesures préventives en vigueur, ce qui a permis de tenir plus de 19.000 procès à distance en une année et d’étudier plus de 370.000 affaires impliquant
des détenus traduits devant le tribunal de la même façon plus de 433.000 fois.

A cette occasion, il a mis en avant le système judiciaire marocain qui a adopté cette «approche novatrice» ayant permis de gérer les procès des détenus dans le plein respect des dispositions de la légalité juridique résultant de la force majeure, sans pour autant compromettre les principes du procès équitable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *