Protection sociale : La BAD accorde un prêt de 2 milliards DH au Maroc

Protection sociale : La BAD accorde un prêt  de 2 milliards DH au Maroc

L’objectif est d’atteindre un taux de couverture médicale de 80% à l’horizon 2023

204 millions de dollars. C’est le montant du prêt qui a été accordé par la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc pour le financement du Programme d’appui à l’amélioration de la protection sociale (PAAPS). Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie et de la réforme de l’administration, Jamila El Mossalli, ministre de la solidarité, du développement social, de l’égalite et de la famille, et Leila Farah Mokaddem, représentante résidente du Bureau de la Banque africaine de développement au Maroc, ont signé, vendredi 21 février 2020 à Rabat, un accord de financement d’un montant de près de 2 milliards DH, pour la mise en œuvre de ce programme. Il permettra l’augmentation des bénéficiaires de la couverture médicale à 80% à l’horizon de l’année 2023. En effet, l’objectif est d’élargir la protection sociale, en particulier aux personnes en situation de handicap, aux enfants et aux femmes vulnérables dans les régions les plus éloignées.

Ce programme vient en appui aux efforts du Maroc en matière d’élargissement de la protection sociale en particulier aux personnes en situation de handicap, aux enfants et aux femmes vulnérables. Il favorisera une approche régionale de développement des politiques plus inclusive.  Le PAAPS permettra également le renforcement des infrastructures de santé et de protection sociale dans les régions et plus particulièrement dans les trois régions de Beni Mellal-Khénifra, Draâ-Tafilalet et Guelmim-Oued Noun, notamment à travers la construction d’un centre hospitalier régional à Guelmim ainsi qu’un hôpital de spécialités à Ouarzazate.

Il veillera également à la réhabilitation de 100 établissements de soin de santé primaire en milieu rural et la mise en conformité de 31 établissements de protection sociale avec la loi 65-15 au niveau de ces trois régions. Ce programme est aussi destiné à améliorer la prise en charge des personnes à besoins spécifiques par la réhabilitation de 144 établissements de protection sociale, la mise en place du système d’information hospitalier intégré et l’équipement d’établissements de soins de santé primaires (ESSP) en télémédecine afin de permettre un échange continu de toutes les structures hospitalières à travers les régions. La représentante résidente du Bureau de la BAD au Maroc a également noté que cette opération vient consolider la continuité de l’appui de la BAD dans le domaine de la protection sociale avec une série d’opérations initiées depuis 15 années.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *