Société

Quatre hectares ont été consacrés à ce site commercial : Le marché aux moutons se prépare à Tanger

© D.R

Ce souk annuel comprend des espaces pour la vente de cheptel ovin et caprin ainsi que la commercialisation des différents autres produits tels que le foin, le charbon, les ustensiles de cuisine en pastique et en terre, beaucoup plus utilisés à cette occasion.


La fête du sacrifice s’approche à grands pas. Ainsi et comme partout dans le Royaume, les autorités locales et les parties prenantes concernées à Tanger se mobilisent pour préparer cet événement comme il se doit. Le marché aux moutons (Souk Al Hawli) va, à l’instar des années précédentes, se tenir encore cette fois à la périphérie de la ville, plus précisément à Hay Al Hararine dans l’arrondissement de Béni Makada. Quelque 4 hectares ont été consacrés à l’installation de ce souk annuel. «Cet espace a été aménagé pour accueillir des activités et des services liés à la célébration de l’Aïd Al Adha», a fait part un communiqué à l’issue d’une visite de terrain effectuée, lundi 27 mai, par Mounir Laymouri, maire de Tanger, à ce souk et ce en présence de l’équipe en charge de l’installation et la gestion de ce site.

Cette visite a permis aux responsables de s’enquérir de la dernière phase de préparation et d’installation du marché aux moutons à Tanger. «Ce souk installé sur une superficie de 4 hectares comprend des espaces pour la vente de cheptel ovin et caprin ainsi que la commercialisation des différents produits et services liés à l’Aïd Al Adha», a expliqué la même source.
Comme chaque année, le rythme de l’activité au sein de ce souk annuel devra s’accélérer à l’approche de l’Aïd Al Adha. C’est pourquoi ce marché connaîtra une mobilisation des services de police, des Forces auxiliaires… afin de pouvoir y assurer la sécurité des clients et des vendeurs ainsi que le bon déroulement de l’activité au sein de ce site commercial. Dans le même sens, celui-ci comporte «des équipements nécessaires, parmi lesquels les installations sanitaires et d’eau potable.

Ce qui va permettre d’assurer l’approvisionnement en eau potable des commerçants et de tous les points de vente installés dans le souk», a-t-on rapporté, faisant remarquer que l’objectif de toutes ces mesures prises à l’avance est de stimuler l’offre du cheptel ovin et caprin en vue d’accompagner la très forte demande que connaît cette période de fête de sacrifice.

L’effervescence de l’Aïd gagne plusieurs commerces

L’effervescence de l’Aïd Al Adha gagne plusieurs commerces au sein même de ce souk annuel et à leur tête ceux dépendant de cette période de fête. En plus de la vente du cheptel ovin et caprin, cet espace connaîtra d’autres activités liées à cette fête du sacrifice. Parmi lesquelles, figure la vente de foin, de charbon ainsi que des ustensiles de cuisine en plastique et en terre, très utilisées à cette occasion. Il s’agit également de commerce d’habits traditionnels et de produits alimentaires, notamment les fruits et légumes et d’autres produits du terroir : l’huile d’olive, épices…
Notons que cette effervescence de l’Aïd gagne également d’autres marchés et centres commerciaux de la ville, où les étalages regorgent de produits beaucoup plus écoulés en cette période de fête.

Articles similaires

Société

Guercif: Campagnes de sensibilisation à l’importance des 1.000 premiers jours de la vie d’un enfant

Quelque 495 femmes de la province de Guercif ont bénéficié de campagnes...

Société

Partenariat entre la Fondation Noufissa Pharma 5, le HCR et l’AMPF

En vertu de ce partenariat tripartite, la Fondation Noufissa Pharma 5 s’engage...

Société

HCP : Le niveau de vie des Marocains en amélioration

Le niveau de vie moyen par personne est passé de 15.876 DH...