Société

Quinze ans de réclusion pour un instituteur pédophile

Un instituteur âgé de 48 ans a été condamné par la cour d’assises de Papeete à 15 ans de réclusion criminelle pour s’être livré entre 1989 et 1997 à une série de viols, d’attouchements et d’agressions sexuelles sur plusieurs mineurs dont le plus jeune était âgé de six ans. Le jugement a été rendu vendredi soir. Instituteur dans une école primaire d’un petit village de Raiatea, une île située à 350km à l’ouest de Tahiti, l’accusé se livrait à des attouchements au sein même de sa classe et à son domicile où les enfants, tous d’origine modeste, recevaient en échange des vêtements et de l’argent. C’est le témoignage d’une des victimes recueilli par un infirmier en 1997 qui a conduit à l’arrestation de l’enseignant. Au cours des trois jours de procès, plus de 60 personnes sont venues témoigner à la barre.Une véritable chape de plomb a pesé sur les agissements de l’instituteur qui n’a reconnu que deux viols. Quinze ans avaient été demandés à son encontre par l’avocat général, qui a été suivi par le jury dans ses réquisitions. En Polynésie française, selon les données de la Gendarmerie nationale, 76,3% des victimes de viols sont des enfants. L’an dernier, 58 mineurs ont été violés et 41 ont subi des agressions sexuelles. Plus de 90% des affaires jugées par la cour d’assises de Papeete concernent des crimes à caractère sexuel.

Articles similaires

SociétéSpécialUne

Plus de 28.000 nouveaux inscrits en 2022-2023 : De plus en plus d’étudiants dans le privé

L’enseignement supérieur privé au Maroc attire des milliers de jeunes chaque année.

SociétéSpécial

Enseignement supérieur privé : CDG Invest entre dans le capital du Groupe Atlantique

CDG Invest a réalisé une prise de participation de 20% via son...

SociétéUne

Enseignement supérieur: Enseignement supérieur

Le digital occupe une place de taille dans la nouvelle réforme du...

SociétéUne

Alerte météo : Fortes averses parfois orageuses et fortes rafales de vent samedi

De fortes averses parfois orageuses et de fortes rafales de vent avec...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux