SociétéUne

Ramadan : La dépense moyenne par ménage augmente de 18,2%

© D.R

Une enquête du HCP met en lumière les changements des habitudes de consommation des ménages à travers les écarts de dépense du mois de Ramadan par rapport aux autres mois de l’année. Les détails.

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de publier les brefs du plan consacré au Ramadan et le budget des ménages. Les données de la dernière enquête sur le niveau de vie des ménages, menée par le HCP en 2022/2023 et portant sur une période d’une année, permettent d’apprécier les changements des habitudes de consommation des ménages à travers les écarts de dépense du mois de Ramadan par rapport aux autres mois de l’année. Il en ressort qu’au cours de ce mois sacré, la dépense moyenne par ménage s’apprécie de 18,2% en moyenne par rapport aux autres mois de l’année. Ce pourcentage est de 15,4% en milieu urbain et de 4,8% en milieu rural. Près de 92% de cette augmentation provient de la dépense des ménages citadins. Le HCP fait remarquer que toutes les catégories sociales améliorent leur consommation pendant ce mois sacré. Ainsi, la dépense des ménages s’accroît de 8,4% pour les 20% les moins aisés, de 9,7% pour la catégorie des intermédiaires et de 8,9% pour les 20% les plus aisés. Par type de dépense, le budget alloué à l’alimentation est de 17,8% plus élevé pendant le Ramadan en comparaison avec les autres mois. Cette hausse est de 19% en milieu urbain contre 4,5% en milieu rural. Elle est de 3,3% pour les ménages les moins aisés, de 11,9% pour les intermédiaires et de 12,5% pour les plus aisés.

Changement des habitudes alimentaires
Durant le mois de Ramadan, le HCP signale que les ménages optent pour les produits riches en protéine et en vitamines ( viandes, poissons, légumes et fruits frais, œufs, produits laitiers, etc.) plutôt que les produits riches en calories . Dans les détails, les produits alimentaires dont les quantités consommées augmentent significativement durant le mois de Ramadan sont le «lait et produits laitiers», avec une moyenne de 35,8 litres par ménage pendant le Ramadan, contre 23,7 litres en moyenne mensuelle les autres mois, les œufs (52,2 unités contre 39,4 unités), les viandes (15,1 kg contre 11,3 kg), les poissons (respectivement 6,8 kg contre 5,2 kg), les fruits (54,3 kg contre 22,9 kg) et les légumes frais (55,1 kg contre 48,3 kg). En revanche, les produits dont les quantités consommées augmentent peu durant le mois de Ramadan sont les «céréales et produits à base de céréales» (77,4 kg par mois et par ménage pendant le Ramadan, contre 72,7 kg pendant le reste de l’année), les «sucres et produits sucrés» (11 kg contre 10 kg), le «beurre, huiles et autres corps gras (10,4 kg contre 9,6 kg) et le «café, thé et plantes aromatiques» ( 2,8 kg contre 2,3 kg). En termes de dépense, les produits alimentaires qui connaissent une augmentation sont les «poissons» (57,7%), les «fruits» (43,3%), les «oeufs» (35,7%), les «produits laitiers» (34,8%), les «sucres et produits sucrés» (30,3%) et les «viandes» (26%). Par contre, les dépenses allouées aux «Repas, aliments et boissons pris à l’extérieur » diminuent de 30,6%.

Hausse des dépenses non alimentaires
Les dépenses non alimentaires s’améliorent de 18,5% pendant le mois de Ramadan. Cette augmentation est essentiellement observée en milieu urbain (13,4%) alors qu’en milieu urbain, celle-ci est de 5,1%. Par catégorie sociale, cette hausse est de 13,2% pour les 20% des ménages les moins aisés, de 8,1% pour les ménages intermédiaires et de 7,2% pour les 20% les plus aisés. Cette hausse est essentiellement due à l’accroissement des dépenses relatives aux «Transport» (61,9%), aux «Soins médicaux» (28%), aux «Loisirs et enseignement» (25,7%), à la «Communication» (25%) et à l’«Habitation et énergie» (12,7%). Inversement, les dépenses «d’habillement» se réduisent de 11,5%.

Articles similaires

ActualitéUne

Aïd Al-Adha : M. Sadiki tient une réunion avec les professionnels de la filière des viandes rouges

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et...

ActualitéUne

M. Laftit s’entretient avec son homologue belge des moyens de renforcer la coopération bilatérale

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a eu, lundi à Rabat, des...