Réforme de l’éducation : Des changements majeurs pour un enseignement de qualité

Réforme de l’éducation : Des changements majeurs pour un enseignement de qualité

Le ministère de l’éducation nationale a annoncé cette année des changements majeurs dans le système éducatif.

A commencer par de nouvelles conditions de recrutement des enseignants contractuels. Des conditions qui rappelons-le ont très vite créé une vaste polémique. Les grandes nouveautés concernent, notamment, la mise en place d’une procédure de pré-sélection au concours écrit sur la base de critères objectifs et rigoureux. Les critères pris en compte sont la mention obtenue au baccalauréat, celle de la licence et la durée pour l’obtention de cette dernière. Il faut aussi relever l’introduction d’une lettre de motivation exigée des candidats pour évaluer l’intérêt pour les métiers de l’éducation.

Les titulaires de licence d’éducation seront exemptés de la phase de pré-sélection et sont, donc, soumis directement au concours écrit. Et enfin, il y a lieu de noter l’âge maximum requis fixé à 30 ans en vue d’attirer des candidats jeunes dans la profession enseignante dans l’objectif de s’assurer de leur engagement durable pour l’école publique. Selon le département de tutelle, ces dispositions constituent une première étape dans le processus d’amélioration du recrutement et de l’attractivité des métiers de l’éducation. Rappelons que devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la première Chambre, le ministre, Chakib Benmoussa avait assuré que plus de 115.000 candidatures avaient été déposées. L’année 2021 a aussi été marquée pat démarrage du système Bachelor dans plusieurs universités. Initialement prévu pour septembre 2020, le lancement du bachelor dans les universités marocaines avait été reprogrammé pour octobre 2021 en raison de la Covid-19.

Sa mise en oeuvre se fera de manière progressive jusqu’à sa généralisation à toutes les filières lors de la prochaine rentrée 2022/2023. Il faut bien noter que seuls les étudiants en première année lors de la rentrée universitaire bénéficient du nouveau système. Les autres poursuivront leurs études selon le système actuel LMD. Le bachelor a 4 objectifs majeurs dictés par les exigences du marché du travail et du développement. Il est destiné à améliorer le rendement interne des établissements à accès ouvert en vue de limiter les déperditions universitaires et rehausser le taux de diplomation. Il permettra de favoriser l’employabilité des étudiants à travers l’amélioration de la maîtrise des langues étrangères et l’acquisition des compétences en soft skills.

Ce nouveau système vise aussi à améliorer la mobilité internationale des étudiants (en ouvrant le système éducatif marocain sur les standards internationaux) et à favoriser l’autonomie des étudiants en les rendant acteurs de leurs propres apprentissages.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *