Société

Relifting pour les marchés et souks de Tanger

© D.R

Projets socio-économiques prévus dans le cadre du PAC 2022-2027

Cette nouvelle opération de rénovation et de remise en état d’une trentaine de structures communales permet de contribuer à l’amélioration du paysage urbain et au renforcement des infrastructures socio-économiques dans les quatre arrondissements que compte la ville.

La ville du détroit se prépare au lancement d’un nouveau programme de réhabilitation et de mise à niveau des marchés et des souks sur son territoire urbain. Très attendu, ce nouveau programme intervient «dans le cadre du quatrième axe stratégique du Plan d’action communal (PAC) s’étendant jusqu’en 2027, relatif au développement économique et des initiatives durables», selon un communiqué émis dernièrement par la commune de Tanger.

Par ailleurs, ce nouveau projet qui permet de contribuer au renforcement des infrastructures socio-économiques et à l’amélioration du paysage urbain vise, selon la même source, la réhabilitation et la mise en service d’une trentaine de souks et marchés, répartis dans les quatre arrondissements que compte Tanger. Parmi les trente souks bénéficiaires de cette nouvelle opération, figure le célèbre marché pilote «Souk R’Mel», plus connu des Tangérois par Plaza Jdida, qui se trouve dans l’arrondissement Tanger-Medina. Situé en plein centre-ville, plus précisément dans la rue de Fès, ce projet permet de rénover et de mettre en valeur un des anciens bâtiments, inscrit au patrimoine historique de Tanger, mais aussi d’équiper les espaces et améliorer les conditions du travail des représentants des différents commerces (de fleurs, fruits et légumes, oiseaux,…) au sein de cette structure communale.

Remise en état du souk Casabarata
En plus de l’opération de la remise en état de cette trentaine de marchés urbains, il y a lieu de citer le grand programme d’aménagement et de mise en état du plus célèbre et ancien souk de la ville, en l’occurrence celui de Casabarata, qui se trouve dans le territoire de l’arrondissement Souani. Grand témoin du développement commercial à Tanger, cette structure communale est destinée à devenir un espace de commerce organisé et moderne à la hauteur des ambitions de la grande métropole.

D’une enveloppe budgétaire globale de 700 millions de dirhams, ce projet, qui est le fruit d’une convention de partenariat liant le ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville à la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA), le conseil régional, la commune de Tanger, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN) ainsi que l’Association des commerçants du souk Casabarata, vient répondre aux attentes des professionnels qui souffrent de plusieurs problèmes, dont la vétusté des locaux et des autres composantes de cette structure communale. S’inspirant des marchés modernes déjà opérationnels, le souk Casabarata va devenir un espace de commerce structuré avec des locaux bien équipés et répondant aux normes d’hygiène et de sécurité aussi bien pour les commerçants que les clients.

Articles similaires

RégionsSociété

CWP Global livre 15 maisons modulaires aux environs de Marrakech et Taroudant

Ces unités ont été conçues dans un souci de durabilité et dans...

SociétéUne

Les professionnels en guerre contre l’exercice illégal de la médecine esthétique

Lors d’un congrès, les professionnels ont déploré la pratique illégale de la...

Société

Santé bucco-dentaire : Sensodyne étend sa présence au Maghreb

Haleon, leader mondial de la santé grand public, lance de nouveaux formats...

Société

Santé : Lancement de la Semaine nationale de la vaccination

Le ministère de la santé et de la protection sociale lance la...