Retraites : Un nouveau contrat-programme entre l Etat et la CMR

Retraites : Un nouveau contrat-programme entre l Etat et la CMR

L’Etat et la Caisse marocaine des retraites (CMR) vont conclure un nouveau contrat-programme pour la période 2014-2016. L’objectif étant d’atteindre les objectifs stratégiques de la Caisse. C’est ce qu’a annoncé, mercredi 12 juin, le ministre de l’économie et des finances, Nizar Baraka, lors de la réunion du conseil d’administration de la CMR.

Le ministre n’a pas manqué de souligner l’expérience positive de la contractualisation entre l’Etat et la CMR lors de la période 2011-2013 tout en faisant remarquer que cette contractualisation a permis de concrétiser la plupart des engagements pris par les deux parties. Les travaux de cette session ont été consacrés à l’examen du rapport du comité permanent issu du conseil d’administration au titre de la session de mai 2013, ainsi que les rapports du Comité d’allocation d’actifs et du Comité d’audit au titre de l’exercice 2012.

Lors de la réunion, le ministre de l’économie et des finances a mis en exergue «les efforts déployés par les membres du conseil d’administration, en vue de moderniser la Caisse, consolider sa gouvernance et rechercher des solutions solidaires et efficaces pour surmonter la problématique de la fragilité de l’équilibre financier que connaît le régime des pensions civiles», précise un communiqué de la Caisse.

Celle–ci traverse actuellement une situation difficile. A ce sujet, il faut rappeler que le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, avait annoncé que les dépenses de la CMR  dépasseront ses revenus à partir de 2014 et le financement du déficit s’effectuera à travers les réserves de la Caisse, qui s’épuiseront à l’aube de 2021 si aucune mesure n’est prise. Le déficit atteindra 1,28 milliard de dirhams en 2014, avant de passer successivement à 24,85 milliards de dirhams en 2021, près de 45,66 milliards de dirhams en 2030 et 78,54 milliards de dirhams en 2061.

Le nombre des adhérents à la CMR a atteint les 900.000 (fonctionnaires de l’Etat, civils et militaires), avec un volume global de cotisations estimé à 20,29 milliards de dirhams en 2011.  Le nombre de bénéficiaires en contrepartie atteint 262.000 retraités, avec un volume de pensions payées de l’ordre de 16,5 milliards de dirhams et une moyenne de pension mensuelle individuelle de 5.201 dirhams, contre des réserves financières de 74 milliards de dirhams en 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *