Santé : Comment le Big Data sert d’outil à la prise de décision

Santé : Comment le Big Data sert  d’outil à la prise de décision

La crise sanitaire a révélé son rôle majeur

Dans la lutte contre la Covid-19, le Big Data règne en maître. Il pourrait même être le meilleur atout pour l’humanité. La crise de la pandémie du coronavirus que vit le monde aujourd’hui est inédite de par la vitesse de sa propagation, ses impacts et répercussions dévastateurs sur tous les niveaux. Elle est également exceptionnelle en raison des mesures et des moyens mobilisés pour maîtriser ses effets sur les personnes physiques et les personnes morales. Les gouvernements du monde entier se sont lancés dans l’utilisation de ce moyen pour détecter les cas Covid-19 et prévoir le développement de la pandémie en temps réel.

Sauver des vies grâce à la masse de données

«La crise de Covid-19, étant donné la multidimensionnalité et l’intersectorialité de l’impact qu’elle a engendrées, a permis de faire émerger l’utilisation des Big Data comme outil avancé, efficace et réactif pour alimenter et éclairer la prise de décision dans un contexte de grande incertitude», relève une étude du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration mettant l’accent sur l’intelligence artificielle (IA) et le Big Data qui sont testés au niveau des différents pays du monde comme jamais auparavant. «Cette crise a également souligné la nécessité de poursuivre la recherche, l’exploration et le développement des innovations adaptées pour soutenir le rôle des organismes de collecte, de traitement et des rassembleurs et catalyseurs pour un écosystème de données solide.
Les utilisations des Big Data sont ainsi multiples. Différents pays utilisent la collecte massive de données et les smartphones pour des «systèmes de suivi et de traçage» des personnes pour un meilleur suivi de la propagation du virus», indique la même étude.
Les Big Data sont utilisés pour prédire les résultats potentiels et sauver des vies grâce aux données importantes cumulées. «La modélisation mathématique a pris ces données et les a utilisées pour identifier les points géographiques critiques de la maladie, créer des modèles de prédiction de décès, fournir des estimations concernant les tests et le besoin de fournitures pour les tests, et guider la prise de décision parmi les décideurs politiques, les prestataires de soins de santé et d’autres acteurs clés», explique ladite étude.

Traçage des cas Covid

Depuis le début de cette crise, le ministère de la santé a multiplié la diffusion des données recensées sur les cas de contamination liés à la Covid-19. Il a aussi mis en place une application gratuite de notification d’exposition au coronavirus basé sur le volontariat. Cette solution permet d’alerter son utilisateur si un autre utilisateur qui se trouvait à proximité durant les 21 derniers jours est confirmé positif à la Covid-19. Au mois de juin quelques semaines seulement après son lancement, elle avait dépassé les deux millions de téléchargements. Selon le ministère de la santé, Wiqaytna ne collecte lors de l’installation que les données strictement nécessaires à la mise en œuvre des mesures déterminées par les autorités sanitaires. Néanmoins, cette solution reste encore perfectible. En effet, dans une enquête réalisée par le cabinet LMS-CSA (Marketing et sondages) en partenariat avec Aujourd’hui Le Maroc publiée en août dernier, près de 3 sur 4 des personnes sondées ont déjà entendu parler de Wiqaytna, mais près de la moitié d’entre elles déclarent avoir été mal informés sur l’application et ses fonctionnalités. Parallèlement, 86% des personnes interrogées ayant entendu parler de Wiqaytna l’ont téléchargée, mais 64% ont fini par la désinstaller.

Parmi les raisons avancées par les personnes n’ayant pas téléchargé ou bien gardé l’application, 44% des répondants ont jugé qu’elle ne leur est pas utile. Par ailleurs, et en réponse à la question : «A propos de l’application Wiqaytna, jusqu’à quel point pensez-vous qu’elle peut être utile pour contrôler la propagation du virus ? », moins de 50% des sondés connaissant Wiqaytna la jugent utile pour contrôler la propagation du virus. L’application s’inscrit dans la stratégie nationale de lutte contre la pandémie de Covid-19. Elle a été réalisée par des équipes multidisciplinaires du ministère de la santé et du ministère de l’intérieur en collaboration avec l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et l’Agence du développement du digital (ADD) et la contribution gracieuse et volontaire d’entreprises et de startups marocaines expertes dans leurs domaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *