Sécurité routière : Les indicateurs dans le rouge

Sécurité routière : Les indicateurs dans le rouge

303 morts, 10.323 accidents… 798 blessés graves au mois de mai

La mortalité routière repart à la hausse au mois de mai 2021. Selon le dernier baromètre de la Narsa, 303 personnes ont trouvé la mort sur les routes, un chiffre en hausse de 124,4% (168 tués de plus) par rapport à mai 2020, et de 25,7% comparativement à mai 2019. Il faut bien noter que 2020 est une année atypique avec la mise en place des mesures relatives à l’état d’urgence sanitaire qui a entraîné une réduction de la mobilité des personnes au strict minimum, notamment entre le 20 mars et le 24 juin 2020, ce qui a eu un fort impact sur les risques routiers et les indicateurs de l’accidentalité qui ont enregistré des baisses drastiques.

La comparaison avec l’année 2019, avant la crise sanitaire, montre que tous les indicateurs de la sécurité routière sont en hausse. En mai 2021, on dénombre 10.323 accidents corporels au niveau national, soit une hausse de 214,6% par rapport à mai 2020 et de 19,6% par rapport à mai 2019. Le nombre des blessés graves s’est établi à 798 en mai 2021, soit une hausse de 179% (512 blessés graves de plus) par rapport au même mois en 2020 et de +21,1% par rapport à mai 2019. Selon le baromètre, le nombre de blessés légers enregistrés en mai 2021 est de 13.986, soit une hausse de 246,3% (9.947 blessés légers de plus) par rapport à mai 2020 et de +21,1% par rapport à mai 2019.

Les usagers des voitures légères représentent 29% des tués

En mai 2021, la mortalité routière a augmenté pour tous les modes de déplacement par rapport à mai 2020. Les piétons représentent 17% de la mortalité en mai 2021. La mortalité piétonne a augmenté de 130,4% (30 tués de plus) par rapport à mai 2020, mais avec une diminution de -13,1% (8 tués de moins) par rapport à mai 2019. Les cyclistes représentent 5% de la mortalité routière. Avec 5 tués de plus en mai 2021, leur mortalité est en hausse par rapport à mai 2020. Cela dit, ce résultat représente une stagnation par rapport au mois de mai de l’année 2019. Pour leur part, les usagers des poids lourds représentent 4% des tués en mai 2021. La mortalité des poids lourds est en hausse de 37,5% (3 tués de plus) par rapport au même mois de l’année 2020 et de 120% (6 tués de plus) par rapport au mois de mai 2019. Par ailleurs, les usagers des deux et trois-roues représentent environ 41% des personnes tuées. En mai 2021, on dénombre 125 tués contre 67 pendant le même mois en 2020, soit 58 tués de plus qu’en mai 2020 et 24 tués de plus qu’en mai 2019. Les usagers des voitures légères représentent 29% des tués en mai 2021. La mortalité des automobilistes est en hausse de 200% (58 tués de plus) par rapport au même mois en 2020. Comparativement au mois de mai 2019, ce résultat représente une augmentation de 52,6% (30 tués de plus).

Répartition des nombres de tués selon le mode de déplacement

Mortalité en hausse en agglomération ou hors agglomération

Que ce soit en agglomération ou hors agglomération, la mortalité est en hausse par rapport au mois de mai 2020. De même, comparativement au mois de mai de l’année 2019, cette mortalité reste en hausse de 10% en agglomération et de +33% hors agglomération. Concernant les blessés graves, on observe des augmentations par rapport à mai 2020 de 208% (249 blessés graves de plus) en agglomération et de 158% (263 blessés graves de plus) hors agglomération. Comparativement au mois de mai 2019, les blessés graves ont enregistré une hausse de 30% hors agglomération contre une hausse de 13 % en agglomération.

Evolution des nombres des accidents de la circulation et des victimes selon le milieu.

Tués : des hausses variant de 15% à 620% dans 11 régions

Selon le baromètre, 11 régions sur 12 ont enregistré des augmentations du nombre des tués en mai 2021 par rapport à mai 2020 variant entre +15% (4 tués de plus) dans la région de Rabat-Salé-Kenitra et +620% (31 tués de plus) à Fès-Meknès. En revanche, la région de Dakhla-Oued Eddahab a connu une stagnation (1 tué).
Comparativement au mois de mai 2019, 3 régions sur 12 ont enregistré des diminutions du nombre des tués variant entre -18% (2 tués de moins) dans la région de Darâa-Tafilalt et -23% (9 tués de moins) dans la région de Rabat-Salé-Kenitra. Par contre, 7 régions ont affiché des augmentations du nombre des tués variant entre +14% (2 tués de plus) dans la région de l’Oriental et +200% (2 tués de plus) dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, et avec une stagnation dans la région Dakhla-Oued Eddahab (1 tué) et Guelmim-Oued Noun (4 tués).

Evolution des accidents et des victimes selon la région entre mai 2021 et mai 2020

Plus de 44.300 accidents durant les 5 premiers mois de l’année

Sur les 5 premiers mois de l’année 2021, le nombre des tués s’est chiffré à 1.193, en hausse de 36,7% par rapport à la même période de l’année précédente, mais en baisse de -8,1% comparativement aux 5 premiers mois de l’année 2019. Les accidents se sont chiffrés à 44.341, en hausse de 56,2% par rapport aux cinq premiers mois de 2020 et de 8,1% par comparaison aux 5 premiers mois de l’année 2019. Il en va de même pour les blessés graves qui se sont établi à 3.212. Ils ont enregistré une progression de 54,9% par rapport aux 5 premiers mois de l’année 2020 mais une baisse de 2,2% en comparaison avec les 5 premiers mois de l’année 2019. Les blessés légers, qui se sont chiffrés à 58.721, ont enregistré une progression de 59,3%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *