Sécurité routière : Les indicateurs explosent au mois de mars

Sécurité routière : Les indicateurs explosent au mois de mars

Hausse de 51,9% des accidents, 37,6% des tués et de 52,8% des blessés graves

La mortalité routière repart à la hausse au mois de mars 2021. Selon le dernier baromètre de la Narsa, tous les indicateurs de la sécurité routière sont dans le rouge. Les statistiques provisoires du mois de mars font état d’une hausse de 51,9% des accidents corporels par rapport au mois de mars 2020 qui se sont chiffrés à 9097. Cette hausse est de 4,4% par rapport au mois de mars 2019. Conséquence du confinement qui débutait le 20 mars 2020, les chiffres de mortalité sur nos routes avaient connu une forte chute par rapport à une période dite «normale».

Un an plus tard, le nombre d’accidents est reparti à la hausse. 234 personnes ont trouvé la mort dans ces accidents, un chiffre en hausse de 37,6% par rapport à mars 2020, mais en baisse de 17,3% comparativement à mars 2019 et de 10,4% par rapport à la moyenne des mois de mars durant la période 2015-2019. Le nombre de personnes grièvement blessées s’établit à 599 en mars 2021, soit une hausse de 52,8% par rapport au même mois en 2020. Ce résultat est en baisse de 14,8% par rapport à mars 2019 et de 15,6% par rapport à la moyenne des mois de mars 2015-2019. Pour leur part, le nombre de blessés légers s’est chiffré à 12.073, soit une hausse de 51,9% par rapport à mars 2020 et de 4,5% par rapport à mars 2019.

Les usagers des voitures légères représentent 25% des tués

A l’exception des piétons, la mortalité des autres catégories d’usagers est en hausse par rapport à mars 2020, qui a connu la mise en place des mesures de confinement à partir du 20 mars 2020. Ainsi, les usagers des deux et trois-roues représentent environ 41% des personnes tuées (voir graphique). En mars 2021, on compte 95 tués contre 46 pendant le même mois en 2020, soit 49 de plus qu’en mars 2020 et 9 de plus qu’en mars 2019. Les usagers des voitures légères représentent un quart (25%) des tués. La mortalité des automobilistes est en hausse de 13,7% par rapport au même mois de l’année 2020. Comparativement au mois de mars 2019, ce résultat représente une baisse de 31,8%. Les piétons représentent un peu plus d’un cinquième (21%) de la mortalité en mars 2021. Bénéficiant des restrictions de déplacement, notamment la nuit, liées au couvre-feu, la mortalité piétonne baisse de 5,8% par rapport à mars 2020 et de 31,9% par rapport à mars 2019.Les cyclistes représentent 5% de la mortalité routière. Avec 6 tués de plus en mars 2021, leur mortalité est en hausse par rapport à mars 2020.. Les usagers des poids lourds représentent 4% des tués en mars 2021. La mortalité des automobilistes est en hausse de 25% (2 tués de plus) par rapport au même mois de l’année 2020. Mais, elle reste en baisse de -9,1% (1 tué de moins) par rapport au mois de mars 2019.

La mortalité a augmenté de 45% en agglomération

 Evolution du nombre des accidents de la circulation et des victimes selon le milieu

La mortalité est en hausse en agglomération et hors agglomération. Toutefois, il est à noter que la hausse est plus prononcée en agglomération (+45,5%) qu’hors agglomération (+17%). Comparativement au mois de mars 2019, cette mortalité est en baisse de 35,3% en agglomération et de 9,6% hors agglomération. Ce constat est également valable pour les blessés graves qui ont enregistré des augmentations par rapport à mars 2020 de 48,6% en agglomération et de 57,4% hors agglomération contre des baisses par rapport au mois de mars 2019, respectivement de -17,4 et de -12,2%.

Tués : Des hausses variant entre 14 et 133% dans 8 régions

Selon le baromètre, 4 régions sur 12 ont enregistré des diminutions du nombre des tués en mars 2021 par rapport à mars 2020. Ces baisses varient entre -6% (1 tué de moins) dans la région de Béni Mellal-Khénifra et -75% (3 tués de moins) dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. En revanche, 8 régions ont affiché des augmentations du nombre des tués variant entre 14% (4 tués de plus) dans la région de Marrakech-Safi et 133% (16 tués de plus) dans la région de Fès-Meknès.

Plus de 25 000 accidents durant les trois premiers mois de l’année

Sur les trois premiers mois de l’année 2021, le nombre des tués s’est établi à 685, en hausse de 4,9% par rapport au 1er trimestre 2020, mais en baisse de 16,1% comparativement au 1er trimestre 2019 et de -8,9% par rapport à la moyenne des premiers trimestres de la période 2015-2019. Les accidents se sont chiffrés à 25.028, en hausse de 9,1% par rapport aux trois premiers mois de 2020. Il en va de même pour les blessés graves qui ont augmenté de 9% en s’établissant à 17.61. Les blessés légers, qui se sont chiffrés à 32.788, ont enregistré une progression de 8,6%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *