SociétéUne

Sensibilisation à la sécurité routière à Beni Mellal

© D.R

Des mesures pour réduire le nombre des accidents de la circulation  

Sous l’égide de la direction régionale du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication de Beni Mellal et en partenariat avec la préfecture de police de Beni Mellal et le Croissant-Rouge marocain de Beni Mellal, le Centre provincial de la formation professionnelle de Beni Mellal, la crèche provinciale de Beni Mellal et la crèche Massira Bab Ftouh ont organisé, mardi 20 février 2024, une journée de sensibilisation sous le thème «La sécurité routière, éducation et comportement» à l’occasion de la journée nationale de la sécurité routière.

Intervenant lors de cette journée de sensibilisation, le directeur régional du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, à Beni Mellal, Noureddine El Barkaoui, a d’abord rendu un vibrant hommage à tous les participants à cette journée qui s’assigne pour objectif d’affermir la culture de la sécurité routière tout en participant à la sensibilisation de tous les citoyens au respect du code de la route pour se protéger contre les accidents de la circulation qui sont à l’origine d’une hécatombe inédite. Et d’ajouter: «La prévention des accidents de la circulation est primordiale et pour tout citoyen et pour la société. En concertation avec toutes les parties prenantes, nous sommes tenus d’être régulièrement en contact.

Le nombre des accidents de la circulation ne cesse d’augmenter. Ainsi, nous sommes obligés de prendre toutes les mesures nécessaires afin de contrecarrer cette guerre qui cause un grand nombre de victimes. Cette journée de sensibilisation nous a appris beaucoup de choses pour ce qui est de la sécurité routière et des mesures qui doivent être prises pour juguler ce carnage qui émiette les familles…».
L’intervention du commissaire de police Youssef Elbihi, chef de la cellule préfectorale de la communication à la préfecture de police de Beni Mellal, a porté sur «Sécurité routière, quel rôle pour les services de la sûreté nationale?». M. Elbihi a d’abord mis en exergue la problématique de la Sécurité routière dans son contexte national et international avant d’aborder les étapes principales à travers lesquelles les autorités ont traité la problématique des accidents de la circulation. En outre, il a mis l’accent sur le rôle primordial que joue la DGSN dans le domaine de la sécurité routière dans la mesure où elle a adopté un plan d’action intégré qui se distingue par son aspect multiforme et son intégration avec d’autres plans sectoriels qui s’assignent pour objectifs de réduire le nombre des accidents de la route. M. Elbihi a mis en avant la participation active des services de la Sûreté nationale aux travaux des comités de sécurité routière que ce soit au niveau central, régional ou local en ajoutant que l’augmentation du nombre des opérations de contrôle et de répression à travers l’application de la loi est un pilier essentiel et indispensable pour le succès de toute stratégie dans le domaine de la sécurité routière… Il a enfin mis l’accent sur les mesures de prévention prises et les campagnes de sensibilisation organisées par les services de la Sûreté nationale en adoptant une stratégie proactive visant à faire face à la guerre des routes.

Et de poursuivre : «Les éléments de la police qui œuvrent dans les équipes de la circulation routière et des services des accidents de la circulation ont participé à l’organisation des campagnes de sensibilisation au profit des élèves, des usagers de la route et des professionnels du transport. Et à cette occasion, pendant toute une semaine, 107.365 élèves ont bénéficié des campagnes de sensibilisation à la sécurité routière. Cette opération qui a porté sur 634 établissements scolaires sur le plan national a été animée par les cadres de la police avec la participation de 423 associations civiles et organisations professionnelles. Et dans le même sillage, les cadres de la Sûreté nationale ont participé à des ateliers, des rencontres… sur le plan local et régional en collaboration avec les opérateurs concernés. Rappelons que la journée nationale de la sécurité routière est une occasion d’évaluer les programmes et les opérations réalisés pour faire face à la guerre des routes et redynamiser la conjugaison des efforts et de sensibilisation au coût économique et sociétal engendrés par les accidents de la circulation».

Pour Mohamed El Bahri, cadre au Croissant-Rouge marocain, «cette journée de sensibilisation rentre dans le cadre des activités programmées pour célébrer la journée nationale de la sécurité routière. L’objectif étant de participer à la réduction du nombre des accidents de la circulation. La simulation d’un accident de motos a pour objectif d’apprendre aux participants quelques techniques de secourisme en cas d’accident grave».
Notons que pendant cette journée de sensibilisation, il a été procédé à l’organisation d’une simulation d’accident de motos par des éléments de la Sûreté nationale de la préfecture de Beni Mellal et ceux du Croissant-Rouge marocain section de Beni Mellal.

Articles similaires

RégionsSociété

CWP Global livre 15 maisons modulaires aux environs de Marrakech et Taroudant

Ces unités ont été conçues dans un souci de durabilité et dans...

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus