Signalisation routière : De grands changements à venir

Signalisation routière : De grands changements à venir

Introduction de nouveaux signaux, changement de couleur des panneaux…

Les dispositions de l’instruction générale de la signalisation routière seront appliquées au fur et à mesure du remplacement des signaux, feux ou marquages actuellement en place.

Le Maroc chamboule son dispositif de signalisation routière. De grands changements auront lieu dans l’objectif d’améliorer la sécurité routière. C’est ce que prévoit un arrêté conjoint du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau et du ministère de l’intérieur n°3106-19 du 10 octobre 2019 relatif à la signalisation routière qui a été publié au Bulletin officiel. Ce nouvel arrêté vient modifier l’arrêté n° 20805.14 du 1er août 2014 en tenant compte des évolutions récentes dans le domaine de la signalisation routière.

L’article premier précise que les signaux routiers qui sont implantés sur les routes et les autoroutes se divisent en quatre catégories, à savoir les panneaux en danger ; les panneaux d’intersection et de priorité. Pour ce qui est de la 3ème catégorie, à savoir les panneaux de prescriptions, ceux-ci se subdivisent en panneaux d’interdiction et de fin d’interdiction ; panneaux d’obligation et de fin d’obligation et les panneaux de zonage et de fin de zonage. Concernant la 4ème catégorie, à savoir les panneaux comportant une indication, ceux-ci se subdivisent en panneaux de services ; panneaux d’information et de sécurité routière ; panneaux de direction et de localisation.

Ainsi, certains signaux ont été ajoutés  et des changements au niveau des exigences techniques de certains signaux existants ont été introduits avec le changement de couleur des panneaux du bleu foncé au noir, pour améliorer le contraste, en particulier la nuit, à l’instar d’autres pays en Europe et au Maghreb. L’arrêté publie également la nomenclature des signaux routiers réglementaires (p 2214 à 2254) et promulgue l’instruction générale de la signalisation routière.

«Cette instruction fixe les modalités d’installation et de mise en place de la signalisation routière. Elle s’impose dans les conditions qu’elle édicte à tous ceux qui sont à un titre quelconque habilités à mettre en place la signalisation routière, sur les voies ouvertes à  la circulation publique, selon les dispositions réglementaires en vigueur», précise l’arrêté.  La mise en place de toute signalisation routière sur les voies ouvertes à la circulation publique doit se faire désormais conformément à cette instruction. Les dispositions de l’instruction générale de la signalisation routière seront appliquées au fur et à mesure du remplacement des signaux, feux ou marquages actuellement en place. Cette instruction se compose de 8 parties qui traitent les différents types de signalisation routière et se répartit en 137 articles.

Elle sera diffusée à tous les responsables de la gestion des routes afin de mettre en œuvre ses dispositions qui traitent des dispositions générales sur la signalisation routière ; la signalisation de danger; les intersections et régimes de priorité; – la signalisation de prescription; la signalisation d’indication; les signaux lumineux; les marques sur chaussées.  A noter que la mise en place d’une signalisation non conforme à la réglementation est interdite. Cela dit, l’arrêté conjoint signale que «les signaux, feux ou marquages dont l’implantation nouvelle n’est pas conforme au présent arrêté et à l’instruction générale de la signalisation routière peuvent rester en place pendant une période n’excédant pas dix ans,  à compter de la date de publication du présent arrêté conjoint au BO».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *