SM le Roi s’enquiert du programme de qualification des imams

SM le Roi s’enquiert du programme de qualification des imams

SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, s’est enquis, vendredi à la mosquée Mohammed V à Agadir, du programme de qualification des imams, doté d’une enveloppe budgétaire annuelle de 125 millions DH (MDH) et s’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte des ouléma (Mithaq Al Oulamae). Le programme est destiné à assurer la sécurité spirituelle de la Nation en mettant l’accent sur la sensibilisation et la formation des imams et des prédicateurs dans des domaines en relation avec le cadre doctrinal, afin qu’ils puissent mener à bien leur mission d’orientation et de diffusion du savoir religieux, selon les principes de la pensée religieuse éclairée. Ce plan de réforme, qui vient conforter les mosquées dans la vocation qui est la leur en tant que lieux de culte et d’orientation spirituelle, prend en compte les exigences d’une interaction continue avec les ouléma et d’une formation adaptée sur les plans théorique et pratique s’inspirant du Fiqh attayssir (doctrine jurisprudentielle préconisant les modalités d’application les plus souples pour remplir les obligations religieuses). L’objectif est de faire en sorte que les imams puissent accomplir au mieux leur noble mission et contribuer à la réhabilitation de l’action des mosquées en vue de conforter la sécurité spirituelle de la Nation. Le programme de qualification des imams s’articule autour de quatre principaux axes ayant trait aux fondements de l’action des imams (la doctrine des Ahl-sunna wa al-jamâa, la doctrine ashâarite, le rite malékite, le soufisme sunnite, et Imarat Al-Mouminine), aux conditions de l’Imamat, à l’enseignement du Saint Coran et des fondements de la prédication et de l’orientation religieuse, ainsi qu’au savoir requis pour une meilleure réhabilitation du rôle de l’imam dans la préservation de la sécurité spirituelle et au service de la société. Ce programme, qui prévoit deux rencontres mensuelles entre les imams d’une commune rurale ou urbaine et un alem-encadrant désigné par le Conseil supérieur des ouléma, profitera aux Imams des mosquées relevant des différentes communes du Royaume qui sont au nombre de 44.600 imams. L’encadrement de cette opération est assuré par 1.426 ouléma, sous la supervision des Conseils locaux des ouléma et des délégués du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *